Paris Match Belgique

« On arrive, ça va aller » : Les premières images du sauvetage des enfants de la grotte [VIDÉO]

Vidéo Société

Dans l’éventualité que les enfants pourraient passer encore quelques temps dans le réseau souterrain, les secours leur ont fait parvenir des vivres et des médicaments, en particulier des gels riches en calories et du paracétamol.

 

– Combien êtes-vous ?
– 13 !
– 13 ?
– Oui, on est tous là.

Les images sont à peine croyables. Voilà presque 10 jours que les enfants et leur entraîneur n’avaient plus vu la lumière du jour, bloqués dans les méandres d’une grotte inondée. Puis le miracle est arrivé, porté par l’espoir des familles et la persévérance des services de secours.

Lire aussi > Thaïlande : les enfants disparus dans une grotte retrouvés sains et saufs

« Merci… Merci ! Merci ! », lâchent les enfants, éblouis par les lampes torches du sauveteur filmant les premières images d’une évacuation qui s’annonce délicate. « Va-t-on sortir aujourd’hui ? Car on est fatigués », demande l’un des rescapés. « Non non, pas aujourd’hui », répond le sauveteur britannique présent en premier sur les lieux. « On arrive. Ca va aller », poursuit-il. « On est les premiers mais il y a beaucoup de gens qui arrivent ». En attendant, il faudra encore patienter.

Mission impossible

Dans l’éventualité que les enfants pourraient passer encore quelques temps dans le réseau souterrain, les secours leur ont fait parvenir des vivres et des médicaments, en particulier des gels riches en calories et du paracétamol. « (Nous allons nous) préparer à envoyer des vivres supplémentaires pour tenir au moins quatre mois et former les 13 (membres du groupe) à la plongée tout en continuant d’évacuer l’eau » du réseau souterrain complexe, a déclaré le capitaine Anand Surawan, de la marine thaïlandaise, cité par les forces armées.

Le visage soulagé des sauveteurs, remerciés par le père d’un des enfants de la grotte. © AFP PHOTO / Lillian SUWANRUMPHA

La découverte des enfants a plongé la Thaïlande dans la liesse après des journées de recherches difficiles, entravées par des pluies torrentielles et les inondations.« Nous avions dit que c’était mission impossible car il a plu chaque jour (…). Mais grâce à notre détermination et à nos équipements, nous avons combattu la nature », a déclaré le gouverneur de la province de Chiang Rai Narongsak Osottanakorn. « Les médecins nous ont conseillé de prévoir différents types de médicaments pour prévenir les infections et autres maladies », a-t-il poursuivi, précisant que du personnel médical était parvenu jusqu’aux enfants.

 

Avec Belga

CIM Internet