Paris Match Belgique

Les gares belges, un parcours du combattant pour les personnes handicapées

gare

La gare Centrale, l'une des deux seules gares bruxelloises intégralement accessibles aux personnes à mobilité réduite. L'autre gare étant celle de Schuman. | © BELGA PHOTO CAMILLE DELANNOIS

Société

En Belgique, à peine 4% des gares sont totalement adaptées aux personnes handicapées. Dans un courrier envoyé au ministre de la Mobilité, François Bellot, une cinquantaine d’associations réclament un plan d’accessibilité à la SNCB.

Seules 21 gares belges sur 546 remplissent les conditions décrites par la SNCB pour qu’une personne à mobilité réduite puisse s’y rendre en toute autonomie, soit même pas 4%, selon les calculs du Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (Cawab), relayés mardi par nos confrères de La Libre. Le service d’assistance aux personnes à mobilité réduite a bien été renforcé l’année dernière, rappellent-ils. Le nombre de gares où l’assistance personnelle peut être réservée jusqu’à trois heures à l’avance était alors passé de 18 à 41. Dans 131 autres gares et points d’arrêt de la SNCB, les PMR doivent la réserver 24 heures à l’avance.

Lire aussi > L’autonomie des personnes handicapées au point mort en Belgique

Si le collectif ne nie pas les avancées de la SNCB, il remarque que de nombreuses anomalies persistent. Les 21 gares belges intégralement accessibles aux personnes à mobilié réduite proposent l’assistance personnelle pour leur permettre de monter dans le train. Mais elles sont bien les seules. « Certaines gares sont intégralement accessibles mais le service d’assistance n’y est pas disponible. Et vice versa« , regrette Nino Peeters, membre du Cawab et président de l’ASBL Passe le message à ton voisin. 94 gares n’ont pas d’accessibilité intégrale, mais proposent une assistance. 70 gares ont l’accessibilité intégrale, mais pas l’assistance personnelle. Et 361 n’ont ni l’un ni l’autre.

Lire aussi > Google Maps propose désormais des trajets accessibles en fauteuil roulant

Un plan budgétisé

Dans un courrier envoyé lundi à François Bellot, ministre de la Mobilité (MR), le Cawab ainsi qu’une cinquantaine d’associations réclament une meilleure accessibilité aux gares, aux quais et aux trains. Le collectif demande qu’un audit soit réalisé sur l’ensemble du réseau ferré et publié annuellement. « Il est temps de faire un état des lieux, explique Nino Peeters à La Libre. C’est nécessaire : aujourd’hui, on sait à peine où l’on est. Mais surtout, on ne sait pas où l’on va« . Le Cawab invite également le ministre Bellot à mettre sur pied un plan stratégique d’accessibilité afin de garantir que les promesses soient tenues.

Avec Belga

 

 

CIM Internet