Twitter, le réseau social où les nudistes ont (enfin) la paix

Twitter, le réseau social où les nudistes ont (enfin) la paix

Pour Twitter et sa politique d'utilisation, il est tout à fait possible de partager des images et des vidéos contenant "une nudité complète ou partielle, y compris des gros plans de parties génitales, fesses ou seins". | © Unsplash / EVREN AYDIN

Société

Pour échapper à la politique de censure appliquée par Facebook et Instagram, les nudistes peuvent heureusement compter sur Twitter pour pouvoir partager leurs clichés.

C’est les vacances ! Sur les réseaux sociaux, les collègues et les copains dégainent les premiers clichés de transatlantiques en bord de mer ou des ombrelles plantées dans les cocktails. Rivaliser avec les uns, en faire baver quelques autres, mais surtout immortaliser des moments d’oisiveté : un vrai bonheur !

Lire aussi > Faut-il ou non dormir tout nu ?

Sauf pour les nudistes qui, à l’ère d’une censure généralisée (voire un poil exagérée) sur les plateformes comme Facebook et Instagram, ont de quoi se sentir isolés. Heureusement, le réseau social aux 280 caractères est un des rares derniers à autoriser les contenus dénudés. Au point de devenir « le meilleur endroit pour partager ses photos de vacances », estiment les nudistes.

Liberté, égalité, nudité

Dans un article publié par The Atlantic, puis repéré par Mashable, Twitter apparaît comme la plateforme idéale pour les gens qui préfèrent vivre tout nu. Si Tumblr accepte également les photos dénudées – à condition qu’elles soient classées dans la catégorie « adulte » – Twitter est l’un des derniers réseaux à autoriser les parties intimes. En effet, Facebook et Instagram ont fait le choix d’instaurer une politique qui ne rigole pas avec la nudité. « Cachez ces sexes et ces seins que je ne saurais voir », se répète-t-on depuis plusieurs années, au point de censurer des oeuvres d’art au contenu soi-disant « pornographique ». Chez Instagram, on prohibe la publication de « scènes de nudité partielle ou totale, de photos ou contenus à caractère discriminatoire, illicite, frauduleux, haineux ou pornographique ou sexuellement suggestif ». Sur le réseau social de Marc Zuckerberg, la moindre image de nu offusquera n’importe quel modérateur. Même YouTube se montre parfois susceptible sur la question.

Lire aussi > Échappées belles et fesses à l’air : la nouvelle tendance déculotée d’Instagram

Pour Martin Belcher, twitto nudiste interrogé par The Atlantic« les nudistes utilisent Twitter comme leur réseau social principal parce qu’ils peuvent poster leurs photos et c’est un véritable lieu de rassemblement ». « Avant Twitter, il y avait quelques sites qui étaient considérés comme des médias sociaux nudistes, mais ils ont été très fortement infiltrés par les spams », précise un autre témoin.

Image d’illustration. © Flickr : Karl Gunnarsson

Nudistes anonymes

Pour Twitter et sa politique d’utilisation, il est tout à fait possible de partager des images et des vidéos contenant « une nudité complète ou partielle, y compris des gros plans de parties génitales, fesses ou seins », rapporte The Atlantic. À condition, que la/les personnes qui apparaissent sur les photos aient donné leur accord et que l’avatar du compte ne montre pas de parties intimes. Par ailleurs, Twitter tolère les pseudonymes particulièrement utilisés par les nudistes qui préfèrent rester discrets. Comme le souligne Mashable, le réseau social à l’oiseau bleu est beaucoup moins strict, contrairement à Facebook, concernant la vérification d’identité. Il permet ainsi, comme dirait l’un de ceux concernés, « non pas de se montrer, mais d’être à l’aise avec son corps et bien dans peau ».

CIM Internet