Paris Match Belgique

Quand le Manneken Pis se prend pour Nelson Mandela

Le Manneken Pis porte le costume de Nelson Mandela, le 18 juillet 2018, à Bruxelles.. | © Belga / NILS QUINTELIER

Société

À l’occasion du 100e anniversaire de Nelson Mandela, le Manneken Pis lui a rendu un hommage tout particulier en arborant les couleurs sud-africaines sur une chemise traditionnelle du pays.

 

Comme aux quatre coins du monde, la Ville de Bruxelles a célébré ce mercredi le 100e anniversaire de la naissance de Nelson Mandela en lui rendant plusieurs hommages. L’hymne national sud-africain a ainsi retenti dans la cathédrale Saints Michel-et-Gudule, Manneken Pis a revêtu un costume du premier président noir de la nation arc-en-ciel et l’ambassadeur d’Afrique du Sud a été reçu à l’hôtel de Ville.

Le Manneken Pis porte le costume de Nelson Mandela, le 18 juillet 2018, à Bruxelles. © BELGA PHOTO NILS QUINTELIER

Manneken Pis déguisé en Madiba

Nelson Rolihlahla Mandela est né le 18 juillet 1918, il y a tout juste 100 ans. En l’honneur de cette icône de la lutte contre l’apartheid, le carillonneur belge Carl Van Eyndhoven a fait résonner l’hymne sud-africain dans la cathédrale Saints Michel-et-Gudule, ainsi que d’autres chansons africaines.

Lire aussi > Nelson Mandela : l’icône de la réconciliation en 4 discours historiques

Manneken Pis a ensuite pris la relève des festivités en arborant un costume de Madiba, surnom du dirigeant décédé en 2013. L’Afrique du Sud avait fait cadeau en 2004 au petit homme qui fait pipi de son complet numéro 730.

« Aujourd’hui, nous réalisons que Mandela n’appartient pas seulement aux Sud-Africains, mais qu’il est une icône mondiale », a déclaré l’ambassadeur sud-africain Baso Sangqu. L’échevine Karine Lalieux, le bourgmestre Philippe Close et M. Sangqu ont pris la parole avant de clôturer la cérémonie.

Le bourgmestre de Bruxelles portait pour l’occasion un maillot de rugby sud-africain en l’honneur de François Pienaar, capitaine de l’équipe nationale qui fut championne du monde en 1995. « Ce tournoi de 1995 représente pour moi l’un des plus grands accomplissements de Mandela et son combat contre le racisme », a expliqué Philippe Close.

 

Avec Belga

CIM Internet