Paris Match Belgique

À Bruges, l’explosion du tourisme de croisière inquiète

bruges

Bruges, la Venise du Nord. | © Unsplash/Libby Penner

Société

Bruges attire de plus en plus de touristes en croisière et cela inquiète Ann Soete, figure de proue de l’Open Vld dans la Venise du Nord.

Le nombre de navires de croisière a plus que triplé en dix ans à Bruges, les touristes sont eux désormais près de 400 000, un chiffre multiplié par sept sur cette période. L’an passé, les touristes provenaient surtout d’Allemagne (170 709), du Royaume-Uni (129 674) et des Etats-Unis (35 323). Vu ces derniers chiffres obtenus auprès du ministre flamand du Tourisme, Ben Weyts (N-VA), l’élue communale Ann Soet (Open Vld) a demandé mercredi à la Ville d’établir un plan d’action.

Lire aussi > À la découverte de Gand en 10 adresses incontournables

Touriste d’un jour

Elle met en garde contre un débordement car si le tourisme est une « aubaine pour n’importe quelle ville, le tourisme de masse représente lui un défi. Il peut causer des problèmes et des nuisances ainsi que mettre en péril la qualité de vie dans la ville« , souligne celle qui est aussi députée flamande.

Les navires de croisière ne restent pas à quai plus d’un jour. Les touristes ne séjournent pas et viennent surtout à Bruges pour la bière et le chocolat. « Ces touristes d’un jour n’ont qu’un impact relativement limité sur notre économie locale tout en représentant un énorme défi pour la qualité de vie« . Le bourgmestre Renaat Landuyt (sp.a) s’est dit conscient du phénomène et n’est pas partisan de davantage de touristes de croisière.

Avec Belga

CIM Internet