Paris Match Belgique

La France chambre la Belgique : Mais ça veut dire quoi, « avoir le seum » ?

La Belgique et Thibaut Courtois ne sont pas épargnés par nos amis français sur les réseaux sociaux. | © BELGA PHOTO / YVES HERMAN

Société

Chez nos voisins français, sur les réseaux sociaux et en particulier Twitter, le drapeau belge a remplacé l’expression « avoir le seum », synonyme de poisse. Un mème déjà devenu culte.

Depuis quelques jours, nos voisins français dénigrent allègrement le drapeau belge sur les réseaux sociaux. L’expression « avoir le seum » est tout bonnement remplacée par notre drapeau dans de nombreuses publications, suite à la frustration des Diables rouges après la demi-finale perdue et les propos de Thibaut Courtois sur l’équipe de France.


Sur les réseaux sociaux, la culture du mème est devenue reine. Un mème dites-vous ? Ce n’est autre qu’un détournement d’images à caractère humoristique relayé en masse sur la toile. Et, malheureusement, la Belgique n’est pas épargnée par l’ensemble de l’opinion française. Un mème est né : le drapeau belge est détourné à toutes les sauces pour signifier « avoir le seum », autrement dit avoir du dégoût ou la poisse.


Et même les médias français s’y sont mis. Le toujours très sérieux journal Le Monde s’est laissé allé au petit jeu. Un humour un peu potache, mais qui laisse tout de même entrevoir les prémices d’une rivalité France-Belgique plus vivante que jamais.

Capture d’écran Facebook.

Mais au fond, « avoir le seum », ça vient d’où exactement ? Et ça veut dire quoi précisément ?

Lire aussi > Quand il s’agit de respecter les femmes, les Français sont loin d’être les champions du monde

Le mot « seum » nous vient du mot arabe « sèmm » qui signifie « venin ». Il fait partie des plus ou moins 250 mots arabes entrés dans la langue française, des plus anciens tels « sirop », « azur » aux plus récents tels « clebs », « smala », en passant par « nouba » ou « ramdam ».


En 2013, une campagne publicitaire pour la sécurité routière en France reprenait l’expression « avoir le seum ». Dans cette campagne publicitaire, le slogan était « Si t’as pas de Sam, t’as le seum ». Le « Sam » français n’étant autre que le « Bob » belge, celui qui est au volant et qui ne boit pas. L’expression se popularise alors rapidement et devient incontournable dans l’argot pratiqué par les jeunes.

Traduisez : « Si t’as pas de Bob, t’as la poisse ». Capture d’écran.

« Avoir le seum » peut recouvrir deux significations. Être énervé, en colère, agacé ou même dégoûté. Mais peut aussi faire référence au fait de jouer de malchance ou d’avoir la poisse.

Lire aussi > France-Belgique : La déception des Diables Rouges après la défaite

La deuxième signification est celle utilisée par nos charmants voisins pour nous moquer. Des traits d’humour qui, il faut bien l’avouer, prêtent à rire. Espérons seulement que tout cela ne dure pas pendant quinze ans.

CIM Internet