Paris Match Belgique

Le flashing : Cet appareil bruyant est l’ancêtre de Tinder et de Happn

tinder

Et si nos parents s'étaient rencontrés grâce au flashing ? | © Unsplash/Huy Phan

Société

Un reportage d’Antenne 2, datant de 1984, présente un nouvel appareil qui émet un signal sonore afin de rencontrer l’âme soeur. Son nom ? Le flashing, ou le bip de l’amour.

Tinder et Happn n’ont rien inventé. Créées respectivement en 2012 et 2014, ces applications de rencontres permettent de trouver l’amour de sa vie – ou de sa nuit – à l’ère numérique et de manière plus ludique que sur les sites. Leur utilisation est simple. Pour Tinder, il suffit de swipper en espérant avoir un match. Quant à Happn, l’application permet de retrouver les autres membres que vous croisez dans la rue, en soirée, au travail… Si les rencontres hasardeuses existent toujours, ces deux applications ont tout de même marqué les années 2010. Mais chaque époque a eu droit à son outil de rencontres, plus ou moins originales.

Lire aussi > Tinder va lancer “Places”, pour croiser votre âme soeur dans vos endroits préférés

Avant les années 90 et les vidéos dating, un appareil, plutôt bruyant, a vu le jour afin de permettre à son propriétaire de faire des rencontres amoureuses : le flashing, appelé également le « bip de l’amour ». « C’est la drague électronique« , décrit le journaliste Jean-Jacques Dufour dans un reportage d’Antenne 2 datant de 1984. « C’est une petite boîte de la taille d’un paquet de cigarettes, cela se porte sur soi n’importe quand, n’importe où. Et quand vous croisez un autre ou une autre possesseur de flashing, cela émet un bip sonore« , qui ressemble à s’y méprendre à une ambulance. Inventé par Carmela Brunet, cet appareil émet plusieurs fréquences : « hommes-femmes », « homosexuelles » ou « couple échangiste ». « Nous avons pensé à tout le monde parce qu’il y a de place pour tout le monde« , explique-t-elle près de 30 ans avant la légalisation du mariage homosexuel.

Plus de « premier pas qui coûte »

Que ce soit dans les années 80 ou en 2018, le constat est le même : le premier pas vers l’autre est souvent difficile, voire perçu comme « bizarre ». « L’idée du flashing est née d’une discussion sur la solitude qu’engendre la timidité », explique la créatrice du gadget dans le Guide des Solitudes. « Le flashing supprime le premier pas qui coûte« . Tout comme Happn ou Tinder, le bip de l’amour permet de savoir donc à l’avance si l’autre personne veut rencontrer quelqu’un. Mais cet appareil n’est pas gratuit : 950 franc, soit moins de 24 euros. Autre hic : il y en avait peu sur le marché. Les nouvelles applications sont certainement bien plus fructueuses (et silencieuses).

Mots-clés:
Tinder rencontre Happn
CIM Internet