Paris Match Belgique

Indonésie : secours et évacuations après le séisme meurtrier sur l’île de Lombok

indonésie

Des centaines de touristes, en attente d'être évacués. | © AFP PHOTO / ADEK BERRY

Société

Au lendemain du séisme de magnitude 6,9 sur l’île de Lombok, en Indonésie, les secours fouillent les décombres à la recherche de survivants tandis que des centaines de touristes sont en cours d’évacuation.

Indonésie, le jour d’après. Dimanche 5 août, un tremblement de terre a secoué l’île de Lombok et fait au moins 142 morts selon les autorités, rapporte la RTBF. De magnitude 6,9 et d’une faible profondeur de 10 km, il a endommagé des milliers de bâtiments, une semaine seulement après un autre séisme qui avait tué 17 personnes. L’épicentre se situait en mer à 18 km au nord-ouest de Lombok, loin des principaux endroits touristiques du sud et de l’ouest de l’île. Il a été suivi par de nombreuses répliques provoquant de nouvelles frayeurs lundi, l’une atteignant une magnitude de 5,3 dans la matinée.

Au milieu des décombres, les équipes de secours tentent de retrouver des survivants. « Nous avons besoin d’équipements lourds car des mosquées se sont effondrées et nous redoutons que certaines personnes soient prisonnières à l’intérieur », a déclaré Najmul Akhyar, chef du district de Lombok Nord à la chaîne de télévision Metro TV, avant de préciser que 80% de ce territoire a été endommagé par les puissantes secousses, ressenties également sur l’île voisine de Bali, la plus touristique de l’archipel. « Les équipes de recherche et de secours passent au peigne fin les lieux et évacuent » des personnes, a expliqué le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. « Les routes ont été endommagées, trois ponts ont aussi subi des dommages, certains endroits sont difficiles d’accès et nous n’avons pas assez de personnel », a-t-il ajouté, soulignant que le bilan allait « augmenter sans aucun doute ».

Lire aussi > Indonésie : Vivre sous les cendres du Mont Sinabung

Des centaines de blessés portant des traces de sang étaient traités à l’extérieur d’un hôpital endommagé de Mataram, principale ville de Lombok très affectée par le séisme. D’autres patients étaient allongés sur des lits et soignés par des médecins.

indonésie
AFP PHOTO / ADEK BERRY

Des touristes en cours d’évacuation

Des milliers d’habitants de Lombok ont été contraints d’évacuer leurs maisons et certains quartiers de l’île sont toujours sans électricité. Par ailleurs, environ 1 200 touristes sont en cours d’évacuation des trois petites îles de Gili proches de celle de Lombok. Selon des responsables de l’agence locale de gestion des catastrophes, cités par Le Monde, plus de 350 touristes ont déjà quitté ces îles particulièrement prisées par les amateurs de plongée sous-marine. « Nous ne pouvons pas tous les évacuer pour le moment, car nous manquons de capacités en nombre de bateaux. C’est compréhensible qu’ils veuillent partir, ils sont paniqués », a fait savoir le directeur de l’agence de tourisme de la province des Petites Iles de la sonde occidentales (West Nusa Tenggara), Muhammadi Faozal, précisant que des bateaux supplémentaires comprenant deux navires étaient en route vers les îles Gili.

Lire aussi > Comment des Indonésiens sont devenus des hommes-poissons à force de faire de la plongée

« Tout le monde paniquait après le tremblement de terre », a raconté Denink Ayu, réceptionniste d’un hôtel à Gili Trawangan, la plus grande des trois îles, à la chaîne de télévision CNN Indonesia. De nombreux touristes ont demandé à quitter les lieux pour l’île de Lombok, afin de rejoindre l’aéroport. « Nous avons essayé d’aller à l’aéroport mais il n’y avait pas de taxi, pas de transport ni de plan d’évacuation » dans l’immédiat, a raconté un touriste français à son arrivée à l’aéroport à Mataram, le chef-lieu de Lombok. L’aéroport international de Bali a subi des dégâts mais cela n’a pas affecté le trafic aérien, selon des responsables locaux.

CIM Internet