Sous le soleil étouffant de Milan, les taximen interdits de shorts et de claquettes

Sous le soleil étouffant de Milan, les taximen interdits de shorts et de claquettes

La vague de chaleur continue de souffler sur l'Italie. | © Flickr : Gianluca Di natale

Société

Canicule ou pas, les chauffeurs de taxi milanais doivent s’en tenir au règlement qui leur interdit le port du short, du débardeur ou encore des claquettes.

 

Le soleil cogne depuis des semaines sur la capitale italienne de la mode, affichant un thermomètre qui ne descend plus en dessous des 35 degrés. Et malheureusement, la loi italienne ne prévoit toujours pas d’exception concernant le dress code imposé aux chauffeurs de taxi à Milan. Canicule ou pas, ils n’ont pas le droit de porter le short. Ni même d’autres tenues estivales.

Précieux standing

Selon le règlement régional, approuvé il y a deux ans, les chauffeurs de taxi n’ont nul droit de « porter de débardeurs, pantalons courts, claquettes et survêtements de sport ». Depuis la vague de chaleur qui souffle sur l’Italie, la police de Milan a déjà verbalisé une vingtaine de taximen, indique l’agence italienne AGI.

Lire aussi > Shorts au travail : la révolte des hommes qui ont chaud

Les quelques-uns qui n’ont pas su résister à la tentation de « s’habiller léger » en ont d’ailleurs payer les frais. Et la note est salée : 110 euros pour chaque infraction, plus un rappel à la loi finissant en commission disciplinaire avec un risque de suspension temporaire. Car Milan entend tenir son standing, et surtout celui de ses chauffeurs.

 

Avec Belga

CIM Internet