La fascinante (et dangereuse) tendance du « grattage de pellicules »

La fascinante (et dangereuse) tendance du « grattage de pellicules »

Comme avec l'ASMR ou certaines vidéos en slow motion, le "dandruff scratching" provoquerait une agréable sensation de satisfaction. | © Unsplash

Société

Rebutant pour les uns, fascinant pour les autres, le « dandruff scratching » (comprenez, « le grattage de pellicules ») ne cesse d’intriguer les internautes, certaines vidéos sur YouTube atteignant plusieurs milliers de vues.

 

Dans la famille des vidéos glauques et délurées qu’on ne se lasse pas de regarder sur YouTube, on demande… la petite dernière.

Quoi, jamais entendu parler du grattage de pellicules ? C’est la nouvelle tendance qui gagne en (étrange) popularité sur la plateforme de vidéos en ligne. Après avoir exploré le drôle de monde feutré de l’ASMR – hypnotisés par les chuchotements, les claquements de dents et autres frottements – les internautes semblent désormais s’intéresser au « Dandruff scratching » jusqu’à lui vouer une totale fascination.

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

S’il peut paraître rebutant pour certains, le grattage de pellicules attire de plus en plus de curieux, certaines vidéos atteignant près de deux millions de vues. Comme avec l’ASMR ou certaines vidéos en slow motion, le « dandruff scratching » provoquerait une agréable sensation de satisfaction, pour ceux qui aiment s’attarder pendant de longues minutes sur un cuir-chevelu en pleine séance de gommage.

Lire aussi > Chauve qui peut : quand la courge provoque la chute des cheveux

Comme le veut la procédure, les « gratteurs » viennent décoller les peaux mortes de leur cuir-chevelu avec un petit outil tel une pince métallique ou peigne ultra-fin. L’entièreté de l’opération est filmée en gros plan et peut parfois durer jusqu’à… 20 minutes. Regardez, vous comprendrez (peut-être).

Fausse solution

Derrière l’intérêt grandissant pour ce phénomène, dont certains peuvent devenir carrément accros, des experts pointent les risques du doigt. Car si l’objectif est naturellement d’éliminer les pellicules disgracieuses, cette manière de « traiter » son cuir-chevelu est loin d’être la meilleure.

Lire aussi > Pourquoi on se fait (vraiment) des cheveux blancs

« Gratter ainsi ses pellicules peut causer des inflammations, abîmer les cheveux et le cuir-chevelu », explique au site britannique Metro le docteur Imogen Bexfield, directeur de l’institut de beauté White Swan Aesthetics. « Les pellicules que l’on voit dans ces vidéos peuvent être liées à une dermite séborrhéique, une maladie chronique ou récidivante de la peau », ajoute un dermatologue interrogé par le magazine américain Self. Si le fait de gratter peut soulager temporairement certaines irritations, cette méthode peut sur le long terme causer des problèmes de peau plus graves, conclut le site Elite Daily.

Ainsi est-il conseillé à toutes les personnes souffrant d’un cuir-chevelu asséché et squameux d’utiliser des shampoings spéciaux recommandés par un dermatologue. Histoire d’attaquer le problème à la racine, et non d’en gratouiller simplement la surface.

CIM Internet