Paris Match Belgique

Quand la sécheresse dévoile le passé préhistorique des sols britanniques

Eynsham, Oxfordshire. Les repères révèlent des vestiges de monuments funéraires préhistoriques ainsi que des colonies. | © Historic England

Société

En survolant la campagne britannique, des archéologues ont découvert des traces de monuments préhistoriques, dévoilées sur les sols asséchés par une vague de chaleur exceptionnelle.

 

Au début du mois d’août, un incendie ravageant les terres du Bray Head en Irlande avait fait resurgir un vestige de la Seconde Guerre mondiale. L’inscription « EIRE » (« Irlande », en gaélique irlandais), que l’on peut à nouveau lire sur le sommet des montagnes de Wicklow, avait été inscrite à l’époque pour les bombardiers Alliés et Nazis.

Désormais, c’est au Royaume-Uni que la chaleur a décidé de laisser des traces de son passage. Et pas n’importe lesquelles. Comme le rapportait l’AFP ce mercredi 15 août, des archéologues ont découvert des traces de monuments historiques en survolant la campagne britannique. En photographiant certains champs de la région, ils se sont aperçus que certaines marques révélaient l’emplacement d’ouvrages remontant parfois à la préhistoire.

« Découvertes passionnantes »

« Cette vague de chaleur a fourni les conditions parfaites pour que nos archéologues puissent voir ‘à travers les sols », s’est réjoui Duncan Wilson, l’un de ceux qui mène ce travail de recherche. « Ces découvertes sont passionnantes », a-t-il ajouté.

Lire aussi > À Bierset, un village préhistorique se dévoile sous l’aéroport

Laissant apparaître des indices phytologiques témoins d’activités humaines datant parfois de la préhistoire, les photos aériennes sont impressionnantes. Comme l’indique l’AFP, l’analyse des clichés a permis de situer plusieurs sites préhistoriques, des habitations datant de l’âge de fer ainsi que des vestiges de l’âge de bronze. « C’est excitant d’avoir eu une si longue période de chaleur. La dernière fois c’était en 2011, et nous avions découvert 1 500 sites, principalement dans les terres argileuses de l’est de l’Angleterre », a souligné à l’AFP Helen Winton, responsable du service d’enquête et de cartographie aériennes.

CIM Internet