Paris Match Belgique

L’appel de Mélanie pour présenter la météo, le rêve devenu réalité d’une jeune trisomique

Vidéo Société

100 000 likes pour présenter la météo. C’est l’objectif que s’est fixé Mélanie. La jeune fille trisomique a créé une page Facebook et en appelle à la mobilisation des internautes pour réaliser son rêve : présenter la météo à la télévision. Et ça a marché !

 

Mélanie Ségard a un rêve : faire la pluie et le beau temps à la télévision. Pour qu’il se réalise, la jeune fille trisomique de 21 ans en a donc appelé à la mobilisation des internautes. Elle a lancé il y a quelques jours sa page Facebook, Mélanie peut le faire dans l’espoir de réunir 100 000 likes (j’aime) pour attirer l’attention des chaînes et présenter un bulletin météo.

Je suis différente, mais je veux montrer à tout le monde que je peux faire plein de choses. Je veux le prouver, en passant à la TV. Pour ça, j’ai besoin de vous.

Avec cette initiative, la jeune femme de 21 ans souhaite prouver que malgré sa « différence », son ambition n’a pas de limite.

Les initiatives de ce genre se multiplient

Et il ne lui aura fallu que quelques heures pour réaliser son objectif. Ce jeudi à 9h30, près de 155 000 personnes avaient déjà aimé sa page Facebook. Selon la fédération d’associations Unapei qui épaule Mélanie, des discussions avec des chaînes de télévision seraient d’ores et déjà prévues, selon le Huffington Post. L’objectif atteint, BFMTV a annoncé que Mélanie était la bienvenue pour présenter la météo sur leur chaîne le 27 mars 2017. Mais c’est finalement sur France 2 que Mélanie présentera le bulletin météo du soir le mardi 14 mars.

L’initiative de Mélanie ressemble à quelques autres lancées depuis des mois pour changer le regard de l’opinion sur cette particularité génétique. À l’occasion de la deuxième journée mondiale de la trisomie 21 en 2013, une jeune trisomique était à l’honneur sur BFMTV. À 19 ans, la jeune fille avait co-présenté les titres de l’actualité du jour. Aux États-Unis, cela fait trois années que le mannequin trisomique Madeline Stuart défile sur les podiums de la Fashion Week de New York. Fin 2016, c’est également par le biais de Facebook que Meagan Nash, une mère américaine, avait permis à son fils trisomique de 15 mois de poser pour une campagne de pub pour la marque pour enfants OshKosh, alors qu’il avait été débouté par une agence de mannequinat à cause de sa différence.

CIM Internet