Paris Match Belgique

L’arnaque de l’année : Un couple et un SDF récoltent 400 000 dollars lors d’un crowdfunding bidon

couple sdf arnaque crowdfunding

Katelyn McClure et Johnny Bobbitt. | © ABC.

Société

La belle histoire était montée de toute pièce.

L’histoire, digne d’un film hollywoodien bien larmoyant, avait fait le tour des médias internationaux en novembre 2017. Tombée en panne sur une autoroute de Philadelphie (Pennsylvanie) en pleine nuit, Kate McClure avait bénéficié du coup de main bienveillant de Johnny Bobbit, un vétéran de l’armée devenu SDF et toxicomane. Après s’être assuré que l’automobiliste était en sécurité, l’homme de 34 ans avait dépensé ses 20 derniers dollars pour lui rapporter un bidon d’essence.

Lire aussi > Mafia, drogue et Monopoly… comment un ancien policier a arnaqué McDonald’s

Un mensonge presque parfait

Bouleversée par ce geste désintéressé, la femme remercie le bon samaritain à chaque fois qu’elle croise sa route. Elle lui rembourse le bidon d’essence et lui offre de quoi avoir chaud. Et va encore plus loin : Kate décide de lancer une collecte de fonds pour Johnny via le site Gofundme. En quelques jours, l’objectif de 10 000 dollars est largement dépassé et la vie de l’ex-marine chamboulée. La cagnote récolte jusqu’à 400 000 dollars provenant de plus de 14 000 personnes différentes. Kate et son petit ami s’étaient engagés à trouver un logement pour Johnny, de lui acheter une voiture, de lui ouvrir deux comptes bancaires dans lesquels il pourrait puiser de l’argent. Et le sans-abri était par ailleurs en bonne voie pour retrouver un travail. Jusque là, l’histoire est parfaite. Mais le mensonge finit toujours par éclore …

La page GoFundMe mise en place par Kate McClure.

Août 2018, le monde apprend que Johnny Bobbitt poursuit le couple en justice en les accusant d’avoir gardé pour eux la quasi-totalité des dons récoltés pour son compte, le laissant à la rue pendant qu’ils dépensaient l’argent en vacances, voitures de luxe et jeux d’argent. De son côté, le couple rétorque que Bobbitt a bien reçu une partie de la somme, soi-disant partie en fumée dans la drogue. Ils auraient décidé de garder le pactole le temps de trouver comment aider Bobbitt sans financer sa dérive … Un argumentaire qui ne convainc pas vraiment les juges. On espère alors que Johnny aura raison du couple d’escrocs. Mais il apparaît aujourd’hui que l’histoire mettait en réalité non pas deux, mais trois arnaqueurs en scène.

Lire aussi > La folle histoire d’Anna Delvey, l’arnaqueuse qui a dupé le gratin new-yorkais

Rattrapés par la gourmandise

Ce jeudi 15 novembre, le procureur du comté de Burlington Scott Coffina a accusé Kate McClure, Mark D’Amico et Johnny Bobbitt d’avoir monté cette histoire de toutes pièces pour tirer profit de la générosité des gens, comme nous l’apprend CNN. « L’histoire qui a donné lieu à cette récolte de fonds paraissait trop belle pour être vraie », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Hélas, c’était le cas. Toute cette campagne était basée sur un mensonge. » Les trois accusés risquent aujourd’hui d’être reconnus coupables de vol par ruse et de conspiration. Ils encourent des peines allant de cinq à dix ans d’emprisonnement.

Nos trois arnaqueurs en herbe se seraient rencontrés un mois avant de mettre en place le mensonge initial et avaient même l’intention de vendre leur histoire à un éditeur pour publier un livre. D’après le procureur, si les deux parties ne s’étaient pas disputées sur la façon de redistribuer l’argent récolté, elles auraient pu poursuivre la fausse histoire sans être inquietées. Mais Johnny Bobbitt s’est montré trop gourmand et a voulu jouer avec le feu. Le retour de flamme risque d’être sévère.

Lire aussi > La reine de l’arnaque qui se faisait passer pour les femmes les plus puissantes d’Hollywood

Le site internet GoFundMe a en outre indiqué que toutes les personnes qui avaient fait des dons seraient remboursées.

CIM Internet