Paris Match Belgique

En Flandre, une émission filme la vie sexuelle de couples ordinaires : jusqu’où ira la télé-réalité ?

vijf télé-réalité sexe flandre

La télé-réalité a-t-elle des limites ? On peut se poser la question tellement les frontières de l'extrême sont repoussées d'année en année.

Société

Sex Tape a été diffusée ce mardi 4 septembre sur la VIJF, et suscite évidemment la controverse.

La Flandre ne sait trop quoi penser de son nouveau programme télévisuel appelé Sex Tape et diffusé sur la chaîne VIJF hier soir. Mais une chose est certaine, comme le titre ce matin en Une Het Laatste Nieuws, jamais la télévision du nord du pays n’avait été aussi loin…

Lire aussi > En Pologne, une émission de télé-réalité fait retracer la route des réfugiés à ses participants

Une journaliste du quotidien a regardé l’émission comme d’autres milliers de flamands. Voyeurisme absolu ? Sans l’ombre d’un doute, reconnaît-elle, mais pas que…  L’intention semble éducative. C’est du moins comme cela que la chaîne a vendu le programme. La question qui anime l’équipe de production est de se demander finalement « Comment vont les couples flamands ? » Car ici, on filme des gens qui ont des enfants, un job, une situation…


Aller au-delà du voyeurisme ?

« Nous avons donné trois caméras à trois couples différents. En leur donnant le mot d’ordre suivant : filmez tout ! », explique la présentatrice de l’émission Goedele Liekens. « Les relations, les disputes, l’amour et le sexe…Beaucoup de sexe ! ». Le ton est donné. C’est bien de cela qu’ils s’agit. Filmer, entre autres, la vie sexuelle de ces couples sous toutes ces formes. Et pas toujours, pas uniquement sous un beau jour.  Cela va donc d’une simple et banale réconciliation au lit à une négociation pour arriver à faire accepter et réaliser une sodomie à son partenaire. Oui, dans un couple, le sexe peut s’apparenter à du… troc. Et à une récompense pour un service rendu. Ainsi, la Flandre a pu assister à sa première fellation à la télévision, vers 22h ce mardi, de Liesbeth à Guy pour être venu la chercher en voiture !

Pour la reporter flamande, Sex Tape démontre une chose : le sexe s’apparente à une danse, comprenez une parade amoureuse. « Ce qu’on y voit finalement, et nous sommes loin de la simplicité lorsque ce thème est abordé par les magazines féminins, c’est que le sexe est une danse complexe dans un couple car elle se danse à deux ».

La portée médiatique de Sex Tape, l’audience et la vie sur les réseaux font évidemment partie de l’ensemble de la stratégie de VIJF. Mais la journaliste conclut en saluant le déplacement du sexe d’un univers purement pornographique, forcément fabriqué et peu représentatif des êtres comme vous et nous.  Avec leurs doutes, leurs questionnements, leurs habitudes, leurs peurs.

Lire aussi > « Cameroon Top Model » : quand la téléréalité gagne l’Afrique francophone

La télé-réalité a-t-elle des limites ? On peut se poser la question tellement les frontières de l’extrême sont repoussées d’année en année, poussant le voyeurisme dans sa face parfois la plus sombre. Dans un autre registre, on vous parlait la semaine dernière de l’émission polonaise Go Back To Where You Came From, qui suit six citoyens polonais remonter le périple des migrants de Berlin jusqu’en Irak. Mais jusqu’où ira-t-on ?

CIM Internet