#LesProfsDeMaVie, en hommage à ces enseignants qui ont marqué notre scolarité

#LesProfsDeMaVie, en hommage à ces enseignants qui ont marqué notre scolarité

professeurs

Image d'illustration. | © Unsplash/Nathan Dumlao

Société

Sur Twitter, les internautes ont célébré la rentrée scolaire en rendant hommage aux professeurs qui ont marqué leur scolarité avec le hashtag #LesProfsDeMaVie.  

Pénible, dévalorisé et mal-payé, le métier de professeur attire de moins en moins. Selon les informations de Het Laatste Nieuws, pas moins de 827 professeurs ont manqué à l’appel lors de la rentrée scolaire en Région flamande. Face à cette pénurie qui ne cesse d’augmenter et qui ne touche pas seulement la Belgique, le hashtag #LesProfsDeMaVie rappelle à quel point cette profession est indispensable et peut avoir un impact positif sur nos vies. Lancé dimanche 2 septembre par Françoise Cahen, une professeure de lettres en France, le mouvement donne lieu à une série de remerciements plus touchants les uns que les autres.

Lire aussi > De l’importance d’avoir des professeurs inspirants pour notre bonheur

De nombreux internautes ont tenu à adresser leur message à ces professeurs qui les ont aidés à trouver leur vocation et poussés à la poursuivre, malgré les difficultés et les obstacles à franchir. « Madame B. ma prof de français en 3eme. Elle a vu que j’avais un potentiel dans l’écriture. Puis elle a accepté de lire mon début de roman, m’a fait des compliments, m’a dit de ne jamais arrêter », écrit Pauline qui lui dédicacera son premier livre. Certains internautes sont même devenus professeurs à leur tour, comme Marguerite qui enseigne aujourd’hui le russe, grâce aux cours de « Monsieur L ».

#LesProfsDeMaVie

Je vais étudier les lettres grâce à @CalirelClaire qui m’a vraiment fait comprendre que je ne pouvais pas imaginer ma vie sans la littérature. Je serai peut être prof, journaliste, éditrice, mais j’ai choisi cette voie grâce à vous ☺ merci 🙏🏼

— Romane Gohier (@GohierRomane) September 2, 2018

Lire aussi > Pour la rentrée, une école maternelle offre un spectacle de pole-dance

Le journaliste Michel Mompontet rend hommage à son professeur de français qui incitait les élèves à être plus créatifs et imaginatifs. « Quand nous arrivions en retard, il nous obligeait à inventer une histoire plus intéressante que la banale excuse. (…) Je lui dois mon amour de la littérature ».

Hommages émouvants

D’autres ont partagé des moments inspirants ou des histoires émouvantes, comme celle de Cécile, qui parle de son professeur atteint du side qui avait été écarté par l’Académie. « Nous avons boycotté son remplaçant et il a fini par revenir. Juste pour notre classe », se rappelle-t-elle. Victime d’homophobie à l’école, un autre internaute se souvient de « Madame D, prof d’Histoire-Géo », la seule qui a convoqué le Proviseur et le Conseiller principal d’éducation pour « sensibiliser les élèves à la tolérance et l’acceptation des différences ».

Il y a aussi ces professeurs qui ont sauvé le vie de leurs élèves.

Si ce hashtag ne suffira peut-être pas à créer des vocations, il aura le mérite de mettre du baume au coeur aux enseignants qui ont entamé une nouvelle année scolaire lundi 3 septembre « J’avais un peu le cafard de la rentrée, et puis j’ai vu le hashtag #LesProfsDeMaVie et je me suis rappelé que je faisais le plus beau métier du monde », écrit l’une d’entre elles.

CIM Internet