Paris Match Belgique

Pourquoi faut-il se méfier des plats préparés signés par les chefs étoilés ?

Image d'illustration. | © Pexels / THE COLLAB

Société

Dans une enquête publiée par France Info, plusieurs plats traiteurs signés par de grands chefs sont pointés du doigt pour leur composition à base d’additifs et autres produits controversés.

 

Purée de pois cassés, vol-au-vent ou tajine de poulet, l’emballage d’un plat préparé a toujours plus d’allure lorsqu’il est signé par un chef étoilé. Car en plus de l’esthétique léchée du packaging, c’est surtout la qualité approuvée du produit qui nous fait saliver.

Associés aux grands noms de la haute gastronomie, ces plats vendus en supermarché offrent une alternative de luxe aux « repas micro-ondes », particulièrement appréciés par les pressés du travail ou les fainéants de la cuisine. Examinés de plus près, ces produits ne sont pourtant pas si prestigieux qu’il n’y paraît, épingle ce lundi France Info dans une enquête sur le sujet.

Recettes étoilées

Thierry Marx, Ghislaine Arabian, Joël Robuchon, Jean Imbert… Tous ont prêté leur image pour sublimer un plat de pâtes farcies, une marque de jambon, un bocal de cornichons ou encore un pot de yaourt. Le tout en proposant des « recettes exclusives », confectionnées avec soin et « dignes d’un grand restaurant ».

Lire aussi > Arrêtons de penser que le jus de fruits est bon pour la santé

En collaboration avec l’association de défense des consommateurs Food Watch, France Info a épluché la composition d’une soixantaine de produits commercialisés avec le visage ou le nom d’un grand chef. Résultat : « additifs controversés, sucres et sels ajoutés, arômes flous, huile de palme, etc. ». Plusieurs produits affichent notamment des étiquettes trompeuses, précise-t-on en ajoutant que « les ingrédients alléchants mis en avant sur l’emballage sont parfois présents en très faible quantité ». Aussi, souligne France Info, « seuls 24 des 65 produits présentent une bonne qualité nutritionnelle », si l’on se base sur le fameux logo Nutri-Score.

Une sélection des plats examinés par France Info et Food Watch. © France Info

Promesses dans l’assiette

« Quand on s’intéresse de près à la composition de certains des produits auxquels les chefs prêtent leur image, on s’aperçoit que la recette est loin d’être ragoûtante », explique Ingrid Kragl, directrice de l’information de Foodwatch. « On voit qu’il y a pas mal d’ingrédients comme des additifs souvent controversés, comme le nitrite de sodium ou les gélifiants à base d’algues », poursuit-elle. « On peut quand même s’étonner de les voir prêter leur image à des marques qui commercialisent des produits très proches de la malbouffe ».

Lire aussi > L’orthorexie : de l’obsession du « manger sain »

L’association de défense des consommateurs dénonce le fossé entre la promesse marketing et ce que l’on vous vend réellement. « À l’avant, on vous vend du rêve et quand on scrute la liste des ingrédients, on s’aperçoit qu’il y a un fossé entre la promesse et ce qu’on vous vend », lance Food Watch qui recommande (une fois de plus) aux consommateurs de bien scruter la composition d’un produit avant de l’acheter.

CIM Internet