Paris Match Belgique

Il teste le régime carnivore et décourage tout le monde à en faire de même

Sur Instagram, ils sont plus de 40 000 adeptes à vanter les mérites du "Carnivore Diet". | © Pixabay / markusspiske

Société

Face à l’engouement pour le régime 100% viande, un journaliste britannique a voulu tester les prétendus bienfaits de cette nouvelle mode carnivore. Une expérience qu’il résume en trois mots : « Sincèrement, cruellement, horrible ».

 

Manger de la viande, rien que de la viande. L’idée paraît insensée, même pour les plus grands amateurs de barbaque. Pourtant, le régime carnivore – qui bannit tous végétaux, céréales et autres féculents de l’assiette – fait de plus en plus d’adeptes. Au point de devenir le nouveau régime « bien-être » et tendance adopté par tous ceux qui veulent perdre du poids en un temps record.

Son petit nom officiel, c’est « CSIRO ». Désormais, il apparaît sur les réseaux sociaux sous le nom de « Carnivore Diet » et souvent précédé d’un hashtag. Réputé efficace pour perdre du poids, réguler la tension artérielle et booster la libido, le régime carnivore séduit encore et toujours. Et ce, malgré les avertissements lancés par les spécialistes de la santé.

Plein la bidoche

Comme le rapporte The Independent, plusieurs experts dénoncent l’absence de preuves sur les prétendus bienfaits du régime 100% viande et craignent les risques de carences en vitamines, voire de cancer du colon. Si certains adeptes affirment que se nourrir exclusivement de viande leur a permis de combattre certains maux comme l’arthrite ou la dépression, d’autres soutiennent qu’il s’agit probablement d’un des pires régimes qui soient.

Lire aussi > « Keto diet » : Le régime à base de gras qui cartonne dans la Silicon Valley et à Hollywood

C’est le cas d’Adam Gabbatt, journaliste au Guardian basé à New York. À force d’entendre les mérites du « Carnivore Diet », notamment de la bouche de Jordan Peterson – éminent psychologue canadien récemment devenu 100% carnivore – Gabbat a voulu en avoir le cœur (et le corps) net. « Perte de poids ? Amélioration de l’humeur ? Pas d’effets secondaires ? Cela semblait trop beau pour être vrai », écrit-t-il dans les colonnes du Guardian. Et après avoir tenté l’expérience, le régime carnivore semble (en effet) bien trop beau pour être vrai, confirme-t-il.

Jour après jour, Adam Gabbatt a subi de plus en plus d’effets secondaires (somnolences, douleurs musculaires, accélération du rythme cardiaque, etc.) © Pixabay

« Je m’endormais toutes les quatre heures »

Sous forme d’un journal de bord (faisant écho à celui de Morgan Spurlock dans son Super Size Me), le journaliste décrit sa descente aux enfers. Jour un : « Mon frigo est rempli de bœuf ». Jour trois : « Perte de poids mais fatigue progressive ». Jour six : « Je suis épuisé, désemparé et je commence à oublier à quoi ressemblent les toilettes », témoigne-t-il. Après une semaine de régime carnivore, Adam Gabbatt déchante et rejoint l’avis des experts inquiets : « Certes, j’ai perdu du poids, mais j’avais du mal à rouler en vélo et je m’endormais toutes les quatre heures », raconte-t-il. « Peut-être qu’on finit par s’y habituer jusqu’à ressentir un regain d’énergie mais j’estime, comme beaucoup de nutritionnistes, que ce régime est juste ridicule ».

Lire aussi > Trop « agressifs », certains vegans donneraient encore plus envie de manger de la viande aux autres

Intestins irritables, somnolence, perte de concentration, douleurs musculaires, accélération du rythme cardiaque, déprimes passagères… Autant d’effets secondaires auxquels Adam Gabbatt ne s’attendait pas mais qui ont désagréablement rythmé sa cure de viande bovine. Forcé d’admettre les effets négatifs de ce régime sur son organisme, le journaliste conclut son expérience sur l’avis d’une nutritionniste : « Pour moi, c’est incroyable de penser qu’il y a un quelconque mérite à suivre un tel régime », estime Lisa Sasson, professeur de nutrition à l’Université de New York. « Nous savons tous que les fruits et légumes sont indispensables. C’est dans les aliments qui proviennent de la terre que vous obtenez le plus de nutriments », poursuit-elle.

Les experts en nutrition avertissent sur les risques de carences en vitamines, voire de cancer du colon. © Flickr / Thomas Hawk

Lire aussi > Pour 16 millions d’Américains, le lait chocolaté est produit par des vaches marron

À tous ceux qui comptent sur ce régime pour perdre leurs kilos superflus, la spécialiste avertit : « Le manque drastique de nutriments peut avoir des effets dévastateurs. Bien sûr que l’on perd du poids avec ce genre de régime, mais tout comme on en perd pendant une chimiothérapie », lance-t-elle. De quoi décourager plus d’un à se lancer dans le tout carnivore…

CIM Internet