Paris Match Belgique

10 millions de personnes vont mourir du cancer cette année

cancer

Image d'illustration. | © Unsplash / chuttersnap

Société

Un nouveau rapport estime qu’il y aura 18,1 millions de nouveaux diagnostics du cancer et 9,6 millions de décès causés par la maladie en 2018.

 

Selon les nouvelles estimations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) – créée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – près de dix millions de personnes mourront du cancer cette année.

Publié dans la revue médical CA : Un journal sur le cancer pour les cliniciensle rapport du CIRC – basé sur les données concernant l’incidence du cancer dans 185 pays du monde – indique qu’il y aura 18,1 millions de nouveaux diagnostics du cancer et 9,6 millions de décès causés par la maladie en 2018. Les chercheurs ont ainsi estimé qu’environ un homme sur huit et une femme sur onze mourront du cancer cette année.

Lire aussi > La « maladie X » sera-t-elle la prochaine épidémie mondiale meurtrière ?

L’augmentation de ces chiffres, par rapport à il y a six ans où les diagnostics du cancer étaient estimés à 14,1 millions et les décès à 8,2 millions, reflète l’augmentation et le vieillissement de la population mondiale, précise le rapport.

Le rapport du CIRC relève une « augmentation inquiétante » du cancer du poumon chez les femmes.© Unplash / Samuel Zeller

Cancer du poumon : toujours plus de victimes

Selon les nouvelles estimations, le cancer du poumon est le plus répandu, avec 2,1 millions de diagnostics enregistrés et 1,8 million de décès dans le monde. Si les hommes sont davantage touchés par ce cancer, le rapport du CIRC relève une « augmentation inquiétante » du cancer du poumon chez les femmes, due notamment au tabagisme.

Lire aussi > Cancer du poumon : hausse fulgurante de 43% chez les femmes d’ici 2030

Les autres types de cancer les plus fréquents sont les cancer du sein, du côlon, de la prostate et de l’estomac. D’après les chercheurs, le cancer du sein devrait représenter à lui seul environ 2,1 millions de diagnostics et 627 000 décès en 2018. Géographiquement, près de la moitié des nouveaux diagnostics de cancer et plus de la moitié des décès sont susceptibles de se produire en Asie, qui abrite environ 60% de la population mondiale, indique l’étude.

Prévenir et guérir

Si certains cancers se font de plus en plus courants en raison des changements de modes de vie (comme le cancer du côlon, lié à l’alimentation), d’autres ont tendance à diminuer, indique-t-on. Le cancer du col de l’utérus, par exemple, est en déclin dans de nombreuses populations grâce à de meilleures pratiques de dépistage et de vaccination.

Lire aussi > Le lien entre café et cancer que l’industrie veut cacher

Les ravages du cancer souligne l’importance d’un mode de vie sain, écrivent les chercheurs. Bien qu’il n’y ait aucun moyen de prévenir définitivement le cancer, les chercheurs écrivent qu’il est possible d’éviter jusqu’à 40% des nouveaux cas de cancer en minimisant l’exposition à certains facteurs de risque environnementaux et comportementaux, tels que la cigarette et l’alcool.


				
Mots-clés:
santé décès cancer OMS
CIM Internet