Paris Match Belgique

L’astuce scientifique pour éviter l’enfer du jetlag

Si l'on en croit les scientifiques, les voyageurs réguliers sont plus susceptibles de développer certaines maladies cardiovasculaires et s'exposent à un risque accru de diabète ou même de cancer. | © Unsplash / Ahmet Ali Ağır

Société

Supportable pour les uns, affligeant pour les autres, le jetlag sème la pagaille dans notre corps. Heureusement, la science suggère une piste qui remet les pendules internes à l’heure.

 

Perte d’appétit, coups de barre foudroyants, sentiments dépressifs… « Le jetlag est quelque chose qui peut gâcher vos vacances mais aussi devenir un fléau pour les athlètes, les musiciens ou les hommes et femmes d’affaires », lance au Time Charmane Eastman, directrice du Laboratoire de recherche sur les rythmes biologiques à la Rush University Medical Center de Chicago.

On le sait, voyager à l’étranger peut devenir exténuant dès lors que l’on traverse plusieurs fuseaux horaires. Pour certains, les symptômes ne sont qu’un simple désagrément. Mais à d’autres, le décalage horaire fait vivre un véritable calvaire qui s’étend parfois sur le long terme. Comme l’explique Jamie Zeitzer, professeur au Centre des sciences du sommeil et de médecine de l’Université de Stanford, le jetlag peut générer des « difficultés à dormir, des indigestions, une fatigue extrême, une diminution de la performance mentale et physique et une altération de la fonction immunitaire ».

Lire aussi > 4 conseils pour lutter contre la fatigue de la rentrée (qui nous guette déjà)

Si l’on en croit les scientifiques, les voyageurs réguliers sont ainsi plus susceptibles de développer certaines maladies cardiovasculaires et s’exposent à un risque accru de diabète et de cancer. Changer fréquemment de fuseaux horaires aggrave davantage les conséquences sur le corps. Alors pour atténuer les mauvais effets du jetlag, voire même totalement les éviter, des astuces existent pour remettre ses pendules internes à l’heure. Voici ce que préconisent les scientifiques.

jetlag
Quelques jours avant de prendre l’avion, il suffit de duper son horloge interne afin d’habituer son corps au changement de fuseau horaire. © Flickr : Javier Sánchez Salcedo

Du pouvoir de la lumière

« La meilleure façon d’atténuer le décalage horaire, c’est d’obtenir une exposition correcte à la lumière pour permettre de réaligner l’horloge interne sur le nouveau fuseau horaire », explique au Time Jamie Zeitzer. L’idée étant de profiter un maximum de la lumière du jour, bénéfique pour le corps et l’esprit. Pour la scientifique Charmane Eastman, le tout est d’anticiper. Quelques jours avant de prendre l’avion, elle conseille de duper son horloge interne afin d’habituer son corps au changement de fuseau horaire. Pour cela, il suffit de modifier son exposition à la lumière « pour amener l’horloge interne à penser que le jour et la nuit ont changé d’heure ».

Lire aussi > Heure d’hiver ou heure d’été ? Dès 2019, il faudra choisir

Selon la direction vers laquelle on voyage (est/ouest), la scientifique préconise donc de se coucher et de se lever plus ou moins tôt pour aider son corps à faire la transition. Pour s’adapter plus facilement à cette nouvelle routine, elle suggère d’utiliser la lumière artificielle pour le réveil (s’il fait encore noir) et de s’assurer d’être dans l’obscurité complète pour s’endormir (s’il fait encore jour). Bien qu’efficace, cette astuce reste toutefois difficile à exécuter pour les personnes « occupant un emploi à temps plein, horaires fixes ou avec des enfants à charge », admet Eastman.

Parmi les conseils pour minimiser les effets du jetlag : bien s’hydrater, éviter l’alcool et les aliments susceptibles d’être mal digérés. © Unsplash / Matthew Kerslake

Réconcilier le corps et l’esprit

À ceux pour qui il reste impossible de modifier l’emploi du temps du jour au lendemain, Eastman donne d’autres conseils pour minimiser les effets du jetlag. Parmi elles : bien s’hydrater, ne pas consommer d’alcool pendant le trajet ou avant de dormir, car il peut fortement perturber le sommeil. Une fois à l’étranger, faire du sport peut également aider à mieux supporter le changement d’heure, précisent les experts. Le tout en mangeant « à l’heure locale » et en évitant une alimentation susceptible d’être mal digérée, le décalage horaire pouvant provoquer de sérieux maux d’estomac.

Lire aussi > L’astuce militaire pour s’endormir en deux minutes

« Le jetlag se produit lorsque vous demandez à votre corps de dormir, manger et de rester éveiller à des heures décalées par rapport à votre horloge biologique », rappelle-t-on. Une sorte de conflit entre l’esprit et le corps, dû à un désaccord entre ce que le premier exige (comme visiter une ville étrangère) et ce dont le second a besoin (comme dormir). Un décalage qui peut entraîner de nombreux problèmes psychiques et physiques mais face auquel on peut se montrer encore plus rusé.

CIM Internet