Paris Match Belgique

Facebook accusé de cibler uniquement des hommes avec des offres d’emploi

Facebook

Les offres d'emplois à l'origine de la plainte concernent principalement des domaines avec un faible taux de représentation de femmes. | © Charles Deluvio/ Unsplash

Société

Le réseau social est visé par une plainte pour discrimination de genre après que des publicités pour certaines offres d’emploi aient ciblé uniquement des hommes.

 

Encore une fois, la gestion des publicités ciblées du géant du web est sous le feu des critiques. En cause aujourd’hui : la discrimination de genre à l’emploi. En effet, aux États-Unis, des entreprises auraient payé le réseau social pour que certaines annonces soient vues uniquement par des hommes âgés de 25 à 35 ans.

L’Union américaine des libertés civiles, un syndicat et un cabinet d’avocats spécialisé dans la représentation des employés ont déposé ce mardi 18 septembre des accusations écrites contre Facebook auprès de l’EEOC, l’agence fédérale chargée d’appliquer les lois anti-discrimination sur le lieu de travail.

Lire aussi > Facebook accusé de véhiculer des publicités pour « guérir » l’homosexualité 

Les offres d’emplois à l’origine de la plainte concernaient principalement des domaines avec un faible taux de représentation de femmes. Entre autres, des entreprises de déménagement, de toitures, de vente au détail ou de sécurité. Les plaignants réclament une enquête et une injonction contre des pratiques discriminatoires venant d’une entreprise qui a une influence non négligeable sur le marché de l’emploi américain. « Je ne devrais pas rater une chance de trouver un travail parce que je suis une femme », s’est désolée une chercheuse d’emploi, interrogée par The Guardian. Elle s’est également dite choquée de « savoir que ce genre de de discrimination existait encore aujourd’hui ».  

Comme dans les années 50s

« Facebook et les employeurs se comportent comme dans les années 50s, avant qu’une loi fédérale bannisse la discrimination liée au sexe », a affirmé un avocat américain au Guardian. Cibler des offres d’emploi selon le genre est en effet contraire aux principes et aux lois de non-discrimination en vigueur depuis plusieurs décennies au pays de l’Oncle Sam.

Lire aussi > Facebook va noter votre fiabilité pour lutter contre les Fake News

En réponse, un porte-parole de Facebook a indiqué qu’il n’y avait « pas de place pour la discrimination sur Facebook ; c’est strictement interdit par nos politiques, et ces dernières années nous avons renforcé nos systèmes pour protéger nos utilisateurs contre les mauvaises utilisations. Nous sommes en trian d’analyser la plainte et sommes impatients de défendre nos pratiques ». Ceci dit, comme indique NBCNews, les plaignants considèrent aussi que la discrimination de genre est « intégrée dans le système de publicités qui donne l’opportunité au client de choisir le genre qu’il veut cibler ». À suivre.

CIM Internet