Et si on faisait fumer du cannabis aux homards avant de les faire cuire ?

Et si on faisait fumer du cannabis aux homards avant de les faire cuire ?

Un restaurant américain a décidé de se jeter à l'eau. | © Unsplash / Toa Heftiba

Société

Faire respirer du cannabis aux homards avant de les passer à la casserole, c’est l’idée insolite et attentionnée lancée par un restaurant américain.

 

« L’animal va de toute façon être tué. Mais c’est toujours plus humain de lui rendre la chose plus agréable. » À Southwest Harbor, aux États-Unis, le « Charlotte’s Legendary Lobster Pound » en a assez de faire souffrir ses homards.

« Je me sens terriblement mal quand nous recevons les homards au restaurant », confie au site Mount Desert Islander Charlotte Gill, propriétaire du restaurant situé dans le Maine. À la recherche d’alternatives pour tuer le crustacé de façon « plus humaine », Charlotte a opté pour la cuisson à la vapeur… et le cannabis. Détentrice d’un permis pour cultiver la marijuana médicale, elle s’est imaginé faire respirer la plante à ses homards, histoire de les détendre avant de passer à la casserole.

Saignant, à point ou au cannabis ?

L’objectif, enivrer l’animal de manière à ce qu’il souffre moins pendant la cuisson. Depuis janvier dernier, l’idée semble faire son petit bout de chemin alors que le restaurant dit « améliorer sans cesse sa technique ». Réalisée seulement à la demande du client, le homard est placé dans un bocal contenant de l’eau et dans laquelle on vient infuser du cannabis. « Si nous décidons d’ôter une vie, nous avons la responsabilité de le faire de la manière la plus humaine qui soit », estime Charlotte Gill.

Lire aussi > La découverte d’un homard tatoué du logo Pepsi ravive les craintes sur la pollution océanique

Si tout reste encore à prouver quant aux effets du THC sur le homard et sur la réelle capacité du cannabis à soulager le crustacé de ses souffrances, le restaurant espère que de plus en plus de clients opterons à terme pour ce mode de cuisson. Car comme le rappelle Charlotte Gill, « tout ce que vous mettez dans votre corps, c’est de l’énergie ». Or, un homard détendu est un homard qui aura meilleur goût, insiste-t-elle. « La différence que cela a sur la qualité de la viande est incroyable ! »

CIM Internet