Paris Match Belgique

La tragédie des bébés d’un couvent irlandais

Près de 800 squelettes de bébés ont été découverts dans un ancien couvent en Irlande. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Société

Entre 1925 et 1961, les sœurs d’un couvent irlandais se sont débarrassées des enfants « illégitimes » des jeunes mères célibataires tombées enceintes hors mariage. Au total, près de 800 bébés ont été abandonnés dans une cuve en béton, à côté de l’ancien couvent catholique.

En réalisant des recherches sur les archives d’un ancien couvent de Tuam, aujourd’hui reconverti en habitation, l’historienne Catherine Coreless avait étudié en 2014 les avis de décès de 797 enfants, des bébés pour la plupart, décédés dans ce foyer et enterrés secrètement par les sœurs du couvent de Bon-Secours. Alors que l’historienne n’avait trouvé qu’une seule tombe correspondante dans le cimetière local, la commission officielle chargée d’enquêter sur ces révélations a indiqué ce vendredi qu’une « quantité importante » de squelettes d’enfants avaient été exhumés dans l’ancien couvent. « Ils concernent des individus dont l’âge est estimé à entre approximativement 35 semaines de gestation et deux ou trois ans« , rapporte Le Vif.

Dans une Irlande ultra catholique, une jeune fille qui tombait enceinte hors mariage était envoyée dans un couvent pour donner naissance à son enfant dans la plus grande discrétion, avant de le confier aux sœurs. Entre les années 1930 et 1950, le taux de mortalité des enfants illégitimes était souvent plus de cinq fois supérieur à la normale. En moyenne, plus d’un enfant sur quatre né hors mariage est mort à cette époque. Gravement négligés, de nombreux enfants étaient mal-nourris, maltraités et contractaient des maladies telles que la tuberculose, la pneumonie ou encore la rougeole. Seuls ceux qui restaient en bonne santé avaient une chance d’être adoptés ou vendus à des couples riches sans enfant.

Au total, ce sont dix-huit foyers catholiques qui sont visés par l’enquête de la commission pour des faits commis entre de 1922 à 1998. Environ 35.000 femmes qui y ont résidé seraient tombées enceintes hors mariage.

« Désormais, nous avons la confirmation que les dépouilles sont bien là« , a commenté la ministre irlandaise de l’enfance, Katherine Zappone, qui a promis que la mémoire des petites victimes de l’orphelinat de Tuam « serait honorée » et qu’une sépulture digne leur serait aménagée.

Le couvent de la Madeleine

Cette découverte macabre rappelle un autre scandale impliquant également des mères célibataires en Irlande. Connue sous le nom de « blanchisserie Madeleine », cette institution catholique a accueilli plus de 10 000 jeunes filles considérées comme « perdues » entre 1922 et 1996. Violées, orphelines, mères célibataires ou même simplement jugées trop jolies, les jeunes filles étaient placées dans cette institution pour expier leurs péchés.

La réalité des faits est bien plus choquante : les pensionnaires étaient traitées comme des esclaves, travaillant gratuitement dans des blanchisseries, battues et malnourries. Une histoire portée à l’écran en 2002 dans The Magdalene Sisters.

 

 

Mots-clés:
bébé irlande
CIM Internet