Quand Amsterdam déborde de touristes, les habitants boivent la tasse

Quand Amsterdam déborde de touristes, les habitants boivent la tasse

amsterdam

On s'attend à ce que 18 millions de personnes visitent Amsterdam cette année et ce chiffre devrait atteindre 30 millions en 2025. | © Unsplash / Aquiles Carattino

Société

Une récente étude révèle comment le tourisme de masse, qui menace le centre-ville d’Amsterdam depuis plusieurs mois, commence à agacer (sérieusement) les résidents.

 

Avec ses canaux, ses pistes cyclables, ses coffee shops et ses maisons flottantes, Amsterdam a conquis le cœur des touristes du monde entier. Ces derniers temps, le nombre de visiteurs ne cesse plus d’augmenter, avec en moyenne 18 millions d’étrangers arpentant les rues de la ville chaque année. Un chiffre qui devrait atteindre 30 millions en 2025, alerte la compagnie de voyage TravelBird sur base d’une étude menée par l’OIS (Research, Information and Statistics) de la municipalité d’Amsterdam.

Le tourisme de masse fait de plus en plus de victimes. Si l’on en croit les chiffres de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme), le nombre d’arrivées de touristes internationaux dans le monde pourrait passer de 1,2 milliard à 1,8 milliard en 2030. C’est la raison pour laquelle certaines destinations particulièrement impactées renforcent leur législation pour sauver leur peau, ou du moins limiter les dégâts.

amsterdam
Les locaux se plaignent principalement du trafic dense, des détritus, de l’encombrement de la chaussée et du bruit causés par l’afflux des touristes. © Pixabay

Amsterdam, une ville où il fait bon vivre grâce à ses résidents

En mai dernier, Amsterdam annonçait vouloir en finir avec la « disneyisation » dont elle est victime depuis plusieurs années. L’objectif, privilégier les habitants locaux et limiter les attractions touristiques. La capitale néerlandaise a donc mis en place une série de mesures comme l’augmentation des taxes touristiques, la limitation des locations Airbnb ou encore la suppression de certains moyens de transports de plaisance comme les taxis-bateaux ou les calèches. Pourtant, la promiscuité, le surpeuplement et la circulation toujours plus dense continuent d’inquiéter les résidents locaux.

Lire aussi > 10 joyaux menacés par le tourisme de masse

D’après un sondage réalisé auprès des habitants de la capitale, Centrum West et Centrum Oost seraient actuellement les quartiers les plus surpeuplés en raison du tourisme de masse. Plusieurs résidents indiquent également leur agacement face au surpeuplement causé par les touristes étrangers. Parmi les principaux impacts du tourisme de masse, les locaux se plaignent principalement du trafic dense, des détritus, de l’encombrement de la chaussée et (dans une moindre mesure) du bruit. « Amsterdam doit rester une ville où il fait bon vivre. Ce sont les résidents qui donnent l’âme à la ville, ce qui attire les voyageurs », écrit TravelBird dont la mission se veut d’assurer un tourisme durable à Amsterdam. « Nous réduisons le nombre d’offres de voyages à destination des villes surbookées et augmentons celles permettant à nos voyageurs d’explorer d’autres villes moins touchées », explique Steven Klooster, PDG de l’agence. De quoi garantir « une durabilité pour l’avenir du voyage ».

CIM Internet