Paris Match Belgique

Battue par son compagnon, une star d’Instagram émeut le monde avec sa photo

Image d'illustration. | © Pexels

Société

Une étudiante et personnalité connue d’Instagram, battue par son compagnon, a ému les internautes après avoir publié une photo d’elle le visage tuméfié.

Elle a le visage tuméfié, un énorme bleu autour de l’œil et qui descend sur sa joue et remonte au milieu de son front. L’image de Melissa Gentz a fait le tour des réseaux sociaux. Cette jeune fille de 22 ans, étudiante en Floride et personnalité d’Instagram a décidé de ne pas cacher les violences qu’elle venait de subir. Le 26 septembre dernier, elle a donc partagé sur son compte ce bouleversant cliché. « Vous savez comme nous avons un côté de notre visage que nous aimons le plus ? Moi, c’est mon profil gauche. Malheureusement, c’est le profil sur lequel se trouvent de nombreuses traces de blessures dues à des violences. Aujourd’hui est l’unique jour où j’ai ressenti le besoin de ne pas mettre de mascara et de blush sur mon visage… Je ne veux pas cacher ces marques qui racontent mon histoire parce qu’AUCUNE femme ne devrait se sentir honteuse ou être tenue pour responsable d’être victime de violences domestiques », écrit-elle en légende de sa photo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Sabe como temos um lado do nosso rosto que geralmente gostamos mais? Eu gosto do meu lado esquerdo, infelizmente o lado que foi mais marcado pela violência. Hoje foi o primeiro dia que resolvi passar rímel e blush no lado direito do meu rosto. Não vou esconder as marcas da minha história porque NENHUMA mulher precisa ter vergonha ou se sentir culpada por ter sido violentada. You know how we usually have a side of our face that we prefer more than the other? I like my left side. Unfortunately, it’s the side that was severely bruised by violence. Today was the first day in which I felt like passing some mascara and blush on the right side of my face… I won’t hide the marks of my story because NO woman should feel ashamed of feel blamed for being a victim of domestic violence.

Une publication partagée par (@melissalgentz) le

Le site Internet du magazine People rapporte que Melissa a été battue trois jours avant de publier l’image. Battue par son petit ami de 25 ans, fils de l’une des familles les plus influentes du Brésil. C’est dans leur luxueux appartement de Tampa, en Floride, que les faits se sont produits. Le suspect a été arrêté le 23 septembre dernier pour violences domestiques. Il aurait notamment tenté d’étrangler sa petite amie. Selon le rapport de police, le suspect qui fréquentait Melissa Gentz depuis deux mois environ, se serait montré ce jour-là particulièrement jaloux et agressif après avoir pris des médicaments contre l’insomnie mélangés à de l’alcool. Au cours de leur dispute, il aurait pris le téléphone de la jeune femme ce qui aurait provoqué la colère de cette dernière qui l’aurait alors poussé. L’homme aurait répondu à cette attaque de façon très violente, jetant l’étudiante au sol et lui frappant le visage tout en l’étranglant. Les violences se seraient poursuivies dans la salle de bain avant que le suspect prenne la fuite. C’est le portier de l’immeuble qui a appelé les secours.

La famille du suspect compte attaquer Melissa en justice

Interrogés par People, les avocats de l’homme ont affirmé que leur client avait « hâte de prouver son innocence devant le juge ». Il a plaidé non coupable le 27 septembre dernier. « Le portrait qui est fait de lui dans les médias n’est pas correct et ne présente pas une version complète des faits ainsi que des preuves physiques manquantes. Les médias ont fait du sensationnalisme en reprenant les accusations de Melissa Gentz et en ont fait une fake news », ont-il expliqué. D’après eux, l’étudiante mentirait concernant les détails de cette attaque. Ils affirment qu’elle n’a pas été étranglée parce qu’elle ne présente aucune trace de blessure dans le cou. « Notre client n’a aucune histoire de violences contre les femmes », ont-ils encore déclaré. Ils indiquent également que Melissa Gentz est la première à avoir donné les coups. « Les preuves montrent clairement que mademoiselle Gentz est l’agresseur ici ». La famille du suspect a indiqué son intention de poursuivre Melissa Gentz en justice, estimant que la publication des images et de son témoignage a nui à son image.

Lire aussi > En 1975, ces hommes assumaient les violences conjugales à la télévision

De son côté, Melissa a publié des enregistrements audio dans lesquels on entend son petit ami lui hurler dessus. « Pourquoi tu es si stupide ? Arrête d’être stupide. Tu n’acceptes pas qu’un homme soit plus dominant que toi. Tu n’acceptes pas de ne pas être le mec dans cette relation. Mais tu n’es pas l’homme, tu es une femme, tu dois accepter ça », lui dit-il. Il a été incarcéré avant d’être libéré sous caution. Il n’a pas le droit d’entrer en contact avec Melissa.

CIM Internet