Cet homme efface (littéralement) la haine des rues de Montréal

Cet homme efface (littéralement) la haine des rues de Montréal

erasinghate

Le MontrĂ©alais va bientĂŽt sortir une application pour dĂ©mocratiser son mouvement. | © Erasing Hate

Société

Depuis 2010, Corey Fleischer alias #ErasingHate sillonne les rues de MontrĂ©al pour effacer les tags haineux Ă  coups de KĂ€rcher, Ă  tel point qu’il a suscitĂ© un mouvement mondial.

EngagĂ© dans une lutte contre la haine, Corey Fleischer a choisi ses armes : un chiffon, de l’eau et un peu d’acĂ©tone. Il y a huit ans, le QuĂ©bĂ©cois s’est donnĂ© pour mission de nettoyer les rues de MontrĂ©al des croix gammĂ©es et autres tags malveillants. De temps en temps, il doit sortir l’artillerie lourde pour en venir Ă  bout et opte alors pour un KĂ€rcher. Aux grands maux les grands remĂšdes. « En cinq ans, j’ai nettoyĂ© 50 graffitis haineux complĂštement seul », explique-t-il Ă  Radio Canada. De son combat en solo, financĂ© de sa poche, Corey Fleischer en fera un mouvement baptisĂ© #ErasingHate (effacer la haine). GrĂące aux vidĂ©os qu’ils postent sur les rĂ©seaux sociaux, son projet prend de l’ampleur : depuis 2015, il affirme avoir nettoyĂ© des milliers de graffitis Ă  travers le Canada, mais aussi aux États-Unis.

Lire aussi > Mouvements racistes : la face sombre de l’AmĂ©rique

Tout a commencĂ© en 2010, dans le quartier de Monkland, dans l’ouest de MontrĂ©al. ArrĂȘtĂ© Ă  un feu rouge, Corey Fleischer aperçoit une croix gammĂ©e taguĂ©e sur un bloc de ciment. Mais il ne l’efface pas et continue son chemin. « J’ai roulĂ© juste Ă  cĂŽtĂ© et j’ai Ă©tĂ© dĂ©goĂ»tĂ© par le graffiti et
 par moi-mĂȘme », a-t-il confiĂ© Ă  la chaĂźne NowThis. « Je n’arrivais pas Ă  croire que j’étais passĂ© Ă  cĂŽtĂ© de cette croix gammĂ©e sans rien faire ». Moins d’une heure plus tard, il revient sur les lieux du graffiti et l’efface en 15 secondes. Depuis lors, le « nettoyeur de haine » ne peut plus se passer de ce sentiment. C’est « comme une drogue » pour lui.

Lire aussi > Cet homme vole littéralement au secours des chiens abandonnés

Un mouvement au-delĂ  du Canada

Sa mĂ©thode est plutĂŽt simple et efficace. « Les gens m’envoient une photo du graffiti en question avec la gĂ©olocalisation exacte. Ensuite, je publie la photo sur mon compte Instagram accompagnĂ©e une autre photo montrant les outils nĂ©cessaires pour l’effacer », explique-t-il au mĂ©dia canadien. Preuve de l’engouement que suscite son mouvement #ErasingHate, Corey Fleischer raconte avoir publiĂ© rĂ©cemment une photo d’une croix gammĂ©e en Californie. « Le lendemain matin, quelqu’un m’a envoyĂ© une vidĂ©o de lui-mĂȘme l’effaçant. J’ai reçu une dizaine de messages ce jour-lĂ  de gens disant s’ĂȘtre rendus Ă  l’emplacement du graffiti, mais qu’ils Ă©taient arrivĂ©s trop tard, il Ă©tait dĂ©jĂ  effacĂ©. C’est incroyable ! »

« Les gens sont restĂ©s trop longtemps indiffĂ©rents Ă  ce genre de graffitis, qu’ils soient antisĂ©mites ou racistes, homophobes ou islamophobes. On passe Ă  cĂŽtĂ© en se sentant impuissant, incapable de faire quoi que ce soit. Maintenant, les gens accourent pour les effacer. Il n’y pas de mots pour dĂ©crire ce sentiment », poursuit le MontrĂ©alais qui a Ă©tĂ© rĂ©compensĂ© par le gouvernement canadien en 2017 pour « son engagement et sa contribution envers la sociĂ©té ». En juin dernier, il a Ă©galement reçu de l’arrondissement de Saint-Laurent, le Prix du mĂ©rite municipal pour « avoir amĂ©liorĂ© de maniĂšre significative la qualitĂ© de vie de ses concitoyens ».

En plus de nettoyer les rues, Corey Fleischer raconte sa mission lors des Ted Talk et se rend dans les Ă©coles Ă  travers le Canada pour sensibiliser les plus jeunes Ă  lutter contre les discours haineux. Mais le QuĂ©bĂ©cois est loin de se limiter Ă  son pays. En novembre, il prendra la direction de l’Europe pour partager son expĂ©rience dans des Ă©coles en Allemagne, en France, en Italie, en Croatie, en Finlande et en SuĂšde, rapporte Radio Canada. À son retour, il compte lancer une application mobile afin de « dĂ©mocratiser » son mouvement en encourageant davantage de personnes Ă  imiter son initiative.

CIM Internet