Paris Match Belgique

Au fond, pourquoi dit-on « Halloween » ?

Et non, cela n'a rien à voir avec la langue celtique. | © Hocus Pocus (1993) / Walt Disney Pictures

Société

Prenez le temps de poser la question autour de vous. Vous voyez ? Personne ne sait.

 

L’origine d’Halloween, on la connaît plus ou moins. Avec ses citrouilles et ses cortèges de costumes, la fête nous replonge chaque année dans la tradition irlandaise qui célébrait il y a 3 000 ans le nouvel an des Celtes et leur dieu de la mort dénommé Samain. Importé des pays comme l’Irlande, l’Écosse et le Pays de Galles, celle que l’on appelle aujourd’hui la « fête des Morts » est célébrée dans le monde entier, accompagnée de son lot de bambins, de bonbons et d’histoires d’horreur.

Mais si Jack O’ Lantern, entouré de ses compères les fantômes et autres créatures démoniaques, ainsi que l’univers de cette fête païenne n’ont désormais (presque) plus de secret pour nous, l’origine du mot « Halloween » reste méconnue pour la plupart de ceux qui s’apprêtent à faire la chasse aux chiques et se donner la chair de poule. Alors au fond, d’où elle vient cette expression ?

Lire aussi > Les chiens aiment-il vraiment se déguiser pour Halloween ?

Avant que la citrouille n’envahisse les devantures de maisons et les vitrines de boutiques, c’était le navet qui était traditionnellement sculpté en lanterne. © Unsplash / rawpixel

C’est l’Halloween !

Comme nous l’explique l’incontournable Wikipédia, « l’étymologie du mot Halloween appartient strictement à la langue anglaise, sans aucun rapport avec le gaélique ou toute autre langue celtique ». En effet, « Halloween » est le résultat d’une contraction linguistique peu connue du grand public. Célébrée le soir du 31 octobre, Halloween rend traditionnellement hommage aux défunts le soir de la veille de la Toussaint. Traduit en anglais « All Hallows Eve » ou « All Hallows Even » (littéralement : « La veille de tous les saints », celtes en l’occurrence), l’expression a traversé les âges pour ensuite être écrite et prononcée « Halloween » par les Anglo-Saxons. « L’orthographe Hallowe’en est encore parfois utilisée au Canada et au Royaume-Uni, ‘e’en’ étant la contraction de even, devenue ‘een' », précise encore Wikipédia. Sans oublier que – toujours au Canada -, on ajoute un article défini pour dire « c’est l’Halloween«  plutôt que « fêter Halloween ».

Lire aussi > 5 lieux terrifiants où passer Halloween en Europe

Si aujourd’hui, les citrouilles sculptées en visages démoniaques ont envahi les devantures de maison et autres vitrines de boutiques pour faire de l’orange la couleur emblématique d’Halloween, la tradition parle pourtant d’une histoire de navets. Comme nous le rappelait le magazine Marie Claire pas plus tard qu’hier, tout est parti du célèbre conte irlandais de Jack O’ Lantern où le personnage (Jack) se fabrique une lanterne en sculptant un… navet ! « Avec cette légende, les Irlandais ont longtemps eu pour coutume de creuser des navets en sculptant des visages », explique-t-on. Mais en émigrant aux États-Unis, les navets ne courant plus les champs, les Irlandais ont décidé de le remplacer par la citrouille, plus répandue et surtout plus facile à tailler. Même si chez nous, elle est davantage une affaire de betteraves

CIM Internet