La brigade canine de Vancouver a son calendrier (et c’est magique)

La brigade canine de Vancouver a son calendrier (et c’est magique)

brigade canine

L'envie de l'acheter vous titillera, c'est certain. | © Capture d'écran Twitter/VPD Canine Unit

Société

Le calendrier de la brigade canine de Vancouver promet 12 mois de pur bonheur avec ses photos décalées et connaît un succès qui dépasse largement les frontières du Canada. 

 

Après les calendriers de pompiers musclés, c’est au tour d’un autre service, plus poilu, de sortir douze photos pour la bonne cause. La brigade canine de Vancouver a en effet sorti, comme chaque année, son calendrier, mais cette édition 2019 a quelque chose en plus auquel vous ne pourrez résister. Cette année, les courageux officiers à quatre pattes ont posé devant l’objectif de photographes professionnels, pour un résultat à la fois créatif et décalé.

Formés pour détecter des drogues, armes et explosifs ou pour appréhender un suspect, ces bergers allemands sont irrésistibles. Parmi les douzes chefs d’oeuvre, on peut y croiser Brando, assis à la place du conducteur, lunettes aviateur sur le museau; Talon, riant à une blague sur un bouledogue et un chat; ou encore Jack, en train de mener l’interrogatoire d’un bouledogue anglais. Tandis que leur collègue est attablé dans un magasin de donuts avec son maître.

Lire aussi > Aux Pays-Bas, une police spéciale veille sur les animaux

Avant l’ouverture des ventes, la brigade a publié quelques images sur les réseaux sociaux. Un avant-goût qui a énormément plu puisque, repartagé sur Reddit, le jour du lancement de cette édition 2019, le site de ventes a planté devant l’intérêt qu’il a suscité. Le succès a dépassé les frontières canadiennes, le monde entier veut se procurer ce calendrier qui coûte 15 dollars canadiens, sans les frais d’envoi (10 pour le Canada, 20 pour la livraison internationale). Les bénéfices des ventes iront à la fondation pour la recherche contre le cancer BC Cancer Foundation et au BC Children’s Hospital, un hôpital pour enfants. Même les photographes ont travaillé bénévolement.

CIM Internet