Paris Match Belgique

Sur Twitter, ce papa dénonce la masculinité toxique dont est victime son fils

masculinité toxique

Aaron Gouveia et son fils Sam, 5 ans. | © Capture d'écran Twitter / @DaddyFiles.

Société

Le petit Sam, 5 ans, a été harcelé à l’école car il portait du vernis.

Journaliste et fondateur d’un site sur la parentalité, The Daddy Files, Aaron Gouveia est papa de trois enfants. La semaine dernière, il a fait état de son indignation sur Twitter : Son fils de 5 ans, Sam, a porté du vernis à l’école et a pu constater « combien la masculinité toxique est merdique et blessante ».

Lire aussi > Victime d’agression sexuelle, Terry Crews dénonce la « masculinité toxique » dans un puissant discours

Contre les autres parents

Aaron a développé dans un thread Twitter le problème auquel son petit garçon a fait face : « Il est turbulent, bruyant, adore les camions et faire du sport mais il a aussi une collection de sacs et il aime mettre du vernis parce qu’il trouve que c’est magnifique. Il est donc parti ce matin à l’école avec les ongles peints en rouge parce que notre fils ne considère pas que le vernis est seulement pour les filles et que quelqu’un pourrait avoir un problème avec ça ».

Il pointe la responsabilité de Donald Trump

Il nous explique ensuite comment les copains de classe de Sam l’ont bêtement « ridiculisé » parce que « c’est un garçon qui porte du vernis ». Aaron reproche aux autres parents de nourrir cette masculinité toxique chez leurs enfants, et ce dés le plus jeune âge.

Lire aussi > Humour sans précaution : La blague critiquée de Guillaume Canet sur la masculinité d’hier et d’aujourd’hui

Et le papa poule s’en prend évidemment à son président Donald Trump, qu’il accuse d’encourager les comportements misogynes à travers ses déclarations. « L’élection de Donald Trump m’ a fait réaliser que nous nous devons d’être encore plus vigilants sur la façon dont nous éduquons nos enfants. Je veux être l’antithèse de ce qu’il véhicule », explique-t-il. Loin, très loin des stéréotypes néfastes.

CIM Internet