Un club de natation déconseille aux femmes « flasques » de porter des bikinis (et fait polémique)

Un club de natation déconseille aux femmes « flasques » de porter des bikinis (et fait polémique)

Face à la vague d'indignation, l'association de natation britannique s'est excusée en supprimant l'article "daté de 2010". | © Unsplash / Angelo Pantazis

Société

« Apparemment, Swim England estime que les femmes qui veulent se mettre à la natation devraient d’abord se préoccuper de leur apparence… ».

 

Imaginez un peu. Vous naviguez sur le web à la recherche de conseils pour améliorer votre technique de brasse coulée, en savoir plus sur les bienfaits de la natation sur le moral ou même découvrir comment pratiquer la méditation à la piscine. Puis soudain, vous tombez sur ce guide adressé aux femmes et intitulé : « Comment bien choisir son maillot de bain ».

Surprises, celles qui s’attendaient à être conseillées sur la matière ou la couleur de maillot à privilégier pour nager confortablement et avec classe, ont découvert un tout autre discours… placé sous le signe du body-shaming.

Soit belle et nage

Signé par l’organisme national britannique de natation Swim England, le guide suggère (en gros) aux femmes qui ont du bide de choisir un « tankini large » plutôt qu’un bikini, car « il expose entièrement le ventre bedonnant » et que le fait de mettre un maillot de bain une pièce « souligne » les rondeurs abdominales au lieu de les « affiner ». Pour les « grandes tailles », l’article propose ensuite de choisir des couleurs sombres qui « affinent la silhouette de manière générale » ainsi que les coupes hautes « pour affiner les jambes et les hanches ». Enfin, pour celles avec « un corps chétif », il conseille d’opter pour « les hauts de maillots rembourrés et les bandeaux torsadés afin d’améliorer le décolleté ».

Lire aussi > La grossophobie, un problème de taille

Repéré par plusieurs internautes, l’article a rapidement suscité la polémique sur les réseaux. « Je suis tombée sur cette page en imaginant qu’elle contenait des informations utiles sur la manière dont il faut choisir son maillot de bain », a écrit sur Twitter Simone Webb, doctorante en Études de Genre au Royaume-Uni. « Au lieu de cela, la majorité de l’article se concentre sur comment choisir un maillot de bain pour femmes en fonction de ses formes. » Dans une série de messages, l’étudiante s’indigne contre celui transmis par la prestigieuse association de natation. « Apparemment, Swim England estime que les femmes aux ‘corps chétif’ doivent être féminisées (…), que celles qui veulent se mettre à la natation devraient d’abord se préoccuper de leur apparence… », écrit-elle.

Cela n’a rien à voir avec la performance sportive ou le confort. L’accent est mis sur l’apparence des femmes.

Comme Simone Webb, d’autres se sont dites « choquées » face à ce contenu jugé « sexiste » et « grossophobe ». « C’est exactement le genre de langage déshumanisant qui peut décourager les gens à faire du sport », lance l’une d’entre elles. « Ce document publié dans le but d’encourager les gens à aller nager dit très explicitement aux femmes que leur corps doit avoir une certaine apparence et que c’est le but premier d’un maillot de bain », ajoute Simone avant de réclamer à l’association de modifier ou de supprimer l’article.

#Sorry

Face à la vague de critiques, Swim England a supprimé l’article, justifiant qu’il datait de 2010 et « qu’il ne représentait plus les valeurs » de l’association. « Nous voulons que tout le monde se sente à l’aise dans l’eau et puisse profiter des nombreux avantages de la natation », a déclaré Swim England. « Nous nous excusons pour l’indignation causée par cet ancien document et espérons que cela ne dissuadera pas les gens de profiter de l’eau ». Pour se rattraper, l’organisme sportif a repartagé un guide sur les maillots de bain publié le 1er octobre qui ne fait aucune référence au genre et avec comme directive : « Nous devrions tous se sentir confiant et à l’aise quand nous allons nager ».

CIM Internet