Paris Match Belgique

Attentats de Bruxelles : Les derniers échanges des kamikazes enregistrés

Les attentats de Bruxelles ont fait au total 32 morts et 340 blessés. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Société

Dans un enregistrement, les terroristes des attentats de Bruxelles, Najim Laachraoui et Ibrahim El Bakraoui, fixent les derniers détails de leur plan conçu dans la précipitation, qu’ils mettront en application le lendemain.

« La situation est telle qu’on ne peut plus, on ne peut plus retarder quoi que ce soit, tu vois. On doit travailler le plus vite possible et on a décidé de travailler Inchallah demain mardi 22 mars », déclare au cours de la conversation Laachraoui. Cet échange, enregistré la veille des attentats de Bruxelles, a été retrouvé par la police et permet de mieux cerner les conditions dans lesquelles les attaques ont été perpétrées.

Lire aussi : La commission attentats ne bouclera pas son travail pour les commémorations du 22 mars

Pour faire un maximum de victimes, il faut s’infiltrer et en dernière minute on déclenche tout en même temps.

La discussion porte ensuite sur l’utilisation de plus de 100 kilos d’explosif TATP et sur les cibles, l’aéroport et les lignes de métro. « Un frère nous a donné comme information qu’en matinée, il y a des vols américains, des vols russes, des vols israéliens. On va essayer de les toucher. Le problème c’est que… Si on utilise les kala, vu qu’on n’a pas beaucoup de chargeurs, etc. On va commencer à frapper dans la foule et ils vont fuir et il y a les militaires, il y a des trucs. Donc on s’est dit que pour faire le … un maximum de victimes, il faut s’infiltrer et en dernière minute on déclenche tout en même temps Inchallah », poursuit l’homme.

©BELGA – Najim Laachraoui

Ibrahim El Bakraoui affirme aussi qu’ils se sentent cernés et qu’ils craignent d’être arrêtés à tout moment : « On est en train de travailler dans la précipitation ».

Les jours précédents l’assaut a été donné contre la planque de Forest et Salah Abdeslam a été arrêté. Sur l’ordinateur portable retrouvé dans une poubelle de la rue Max Roos, les enquêteurs ont aussi retrouvé une lettre de revendication adressée au gouvernement, enregistrée sur l’appareil la veille des attentats à 22h43.

Lire aussi : Un an après les attentats de Bruxelles : Une mère de djihadiste aux abois

Avec Belga

 

 

CIM Internet