Paris Match Belgique

La Planète des Singes : au Brésil, des capucins depuis 700 ans à l’âge de pierre

Les capucins transmettent ce savoir de génération en génération | © Belga

Société

Il y a 8000 ans, l’âge de pierre débutait en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Une période marquée par la fabrication d’outils en pierre et la découverte du feu. Au Brésil, des capucins ont fait cette évolution il y a 700 ans déjà.

Michael Aslam est à la tête du projet Primarch (archéologie des primates, ndlr) de la prestigieuse université d’Oxford. Un de ses sujets d’étude de prédilection : les capucins, ces petits singes bicolores extrêmement mignons, mais aussi et surtout incroyablement intelligents. Et visiblement, très évolués aussi.

Lire aussi : Aux Pays-Bas, même les orangs-outans se mettent sur Tinder

Un processus répétitif

Sur une vidéo recueillie par l’équipe de Michael Aslam au Brésil, on voit en effet un jeune capucin installé sur un conglomérat de galets s’emparer d’un caillou avec lequel frapper un autre jusqu’à le fracturer, avant de lécher compulsivement la poussière qui s’en dégage. Un comportement pas si anodin que ça.

Les capucins sont connus comme étant les singes les plus intelligents d’Amérique du Sud – Belga

L’Histoire remise en question

Ainsi qu’un membre de l’équipe d’archéologues l’a confié au Monde, cette découverte  » soulève bien des questions sur l’apparition des premiers outils de pierre. Car ce qui frappe tout d’abord, c’est que les éclats produits par inadvertance par ce singe peuvent ressembler à s’y méprendre à des outils de pierre taillée retrouvés sur les sites archéologiques « .

Les primates sous-estimés

Michael Aslam, lui, va plus loin : « Jusqu’ici, la seule découverte archéologique d’outils d’origine animale (et non humain) vient d’une étude de trois sites en Côte d’Ivoire, où les outils ont été datés entre 4300 et 1300 ans auparavantMaintenant, nous avons une nouvelle évidence qui indique que des singes et autres primates hors de l’Afrique utilisent également des outils depuis des centaines, voire des milliers d’années ».

 

Belga

Transmission de savoir

Les chercheurs ont également constaté que les jeunes capucins apprenaient à fabriquer des éclats de pierre en observant leurs aînés. De là à dire que ces primates barbus du Brésil auront bientôt les connaissances nécessaires pour faire du feu, il y a un gouffre à ne pas franchir. Bien qu’il y ait une transmission de savoir entre les générations de capucins, ce savoir n’a pas évolué depuis des centaines d’années. La Planète des Singes reste encore hors d’atteinte.

Mots-clés:
singes Brésil
CIM Internet