Paris Match Belgique

En Syrie, les enfants paient le prix fort à la guerre

Attaqués, recrutés,... les enfants sont au centre des violences | © AFP PHOTO / DELIL SOULEIMAN

Société

Les meurtres, mutilations et recrutements d’enfants ont augmenté significativement l’année dernière en Syrie dans un contexte d’escalade drastique de la violence, selon un bilan dressé par l’Unicef.

Touchés au cœur de leur quotidien, 255 enfants ont été tués dans ou à proximité d’une école. Ces victimes font partie des 652 enfants morts en Syrie en 2016. C’est 20% de plus qu’en 2015. Assassinés mais aussi recrutés pour tuer, plus de 850 enfants ont été recrutés pour combattre soit plus du double du nombre enregistré en 2015. « Les enfants sont utilisés et recrutés pour se battre directement sur les lignes de front et assument des rôles de plus en plus liés aux combats, y compris, dans des cas extrêmes, ceux de bourreaux, kamikazes ou gardiens de prisons« , relève le Fonds des Nations unies pour l’enfance. « Le degré de souffrance est sans précédent. Des millions d’enfants en Syrie sont attaqués chaque jour. Leur vie est complètement bouleversée« , déclare dans un communiqué Geert Cappelaere, directeur régional de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. La situation quotidienne de tous les enfants syriens est en outre complexe à évaluer en raison des difficultés d’accès à plusieurs zones du pays. 2,8 millions d’enfants vivent dans ces zones peu accessibles, dont 280.000 en zone assiégée, pratiquement coupés de l’aide humanitaire.

Une situation catastrophique

En février 2017, l’ONU dénonçait déjà la situation humanitaire générale en Syrie expliquant qu’un seul convoi humanitaire avait pu acheminer de l’aide pour seulement 40 000 personnes en janvier en Syrie, alors que plus de 900 000 attendent d’être secourues.

Un tel contexte empêche « de fournir rapidement une assistance humanitaire aux filles et aux garçons les plus vulnérables« . Au-delà des bombes, des balles et des explosions, des enfants meurent en silence de maladies qui pourraient être facilement évitées. Après six ans de guerre, près de 6 millions d’enfants dépendent de l’aide humanitaire. Plus de 2,3 millions sont réfugiés en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Égypte et en Irak.

(Belga)

Mots-clés:
Syrie guerre
CIM Internet