Pourquoi les internautes américains devraient prendre exemple sur les Canadiens

Pourquoi les internautes américains devraient prendre exemple sur les Canadiens

canada

Les Canadiens sont décidément (trop) polis. | © Unsplash/.Guillaume Jaillet

Société

Sur les réseaux sociaux, les internautes canadiens ont tendance à utiliser un langage poli et positif. Bien plus que les Américains… 

Les stéréotypes d’un pays sont-ils vrais ? Si ce serait dommage pour les Français « désagréables » et les Anglais « qui mangent n’importe quoi », les Canadiens peuvent s’estimer heureux. Dans l’inconscient collectif, ils portent toujours des chemises à carreaux, connaissent les chansons de Céline Dion par coeur et sont surtout trop polis et trop gentils. Et ce dernier point pourrait refléter la réalité.

Dans une récente étude citée par Slate, des linguistes de l’Université canadienne McMaster ont analysé plus de 44 millions de tweets provenant de comptes canadiens et américains, publiés entre les mois de février 2015 et février 2016, dans le but, à l’origine, de lister les différences de vocabulaire entre les deux nations. Mais les experts sont arrivés à une toute autre conclusion. En réalisant une étude statistique, l’équipe a découvert quels étaient les mots les plus tweetés dans chaque pays. Pour les Canadiens, on trouve « great », « thanks », « amazing », « beautiful », « good » ou « happy » (super, merci, génial, beau, bien et heureux) ainsi que les emojis coeur, pouce en l’air et le simple smiley. Du côté des Américains, c’est l’emoji qui pleure de rire qui arrive sur la première marche du podium, devant le smiley avec les yeux en forme de coeur. Pour ce qui est des mots, le résultat est plus négatif : « bitch », « shit », « hate », « ass » et « fuck » (chienne, merde, déteste, cul, putain…) sont aussi très utilisés.

Lire aussi > Les Simpson avaient prédit la légalisation du cannabis récréatif au Canada

© DR

Le site français Slate nuance toutefois les résultats. « S’il est bien ressorti qu’au Canada, on utilise un langage plus polissé et positif, la vaste majorité (99.66%) des mots employés sont identiques entre les deux pays ». Ce sont les quelques mots ressortis et jugés « plus caractéristiques » qui semblent confirmer cette réputation de politesse propre aux Canadiens. Selon le directeur de l’étude Bryor Snefjella, la manière de s’exprimer au Canada ne reflète pas vraiment la réalité du comportements locaux, qui sont finalement très similaires à ceux des États-Unis. Mais elle aurait construit le stéréotype.

CIM Internet