Paris Match Belgique

Pour cet ex-employé, Facebook « a un problème avec les Noirs »

facebook

Si le message de Mark Luckie a été applaudi sur les réseaux, certains félicitant le "courage" dont l'employé a fait preuve pour "partager son expérience", certaines accusations ont par ailleurs été balayées. | © Pexels / Juan Pablos Arenas

Société

Pour cet ancien employé, l’attitude de Facebook vis-à-vis de ses utilisateurs noirs reflète la marginalisation présente au sein même de ses équipes.

 

« Facebook néglige ses employés noirs ainsi que ses utilisateurs noirs. » C’est le titre d’une lettre rédigée par Mark Luckie, ancien employé de Facebook qui a souhaité transmettre un message fort, juste avant de démissionner.

Le 8 novembre 2018, « tous les employés de Facebook dans le monde entier » prenaient connaissance de la note rendue publique ce mardi, dans laquelle cet ancien Strategic Partner Manager écrit que le géant du réseau social a « un problème avec les Noirs ». Comme lui, au sein de l’entreprise, mais aussi comme les millions d’autres personnes noires qui utilisent le réseau social.

Sous-représentation et marginalisation

« En tant que responsable des partenariats stratégiques auprès des influenceurs et notamment en ciblant les communautés sous-représentées, j’ai été particulièrement exposé aux problèmes liés à la représentation interne et externe des Noirs chez Facebook », écrit-il. Si la communauté noire est l’une des plus engagées sur Facebook, « leur expérience y est pourtant loin d’être positive », constate-t-il dès les premiers paragraphes. « Leurs tentatives de se créer des espaces sûrs sont rendues impossible par la plateforme elle-même », poursuit-il, déplorant des contenus sans cesse censurés ainsi que des comptes suspendus indéfiniment.

Lire aussi > Facebook au cœur d’une nouvelle polémique

Cette situation l’aurait-il poussé à claquer la porte du premier réseau social au monde ? Ça, il ne le dit pas. Mais ce qui semble sûr, c’est que le phénomène qu’il dénonce fait dire à certains : « Je ne savais pas que des personnes noires travaillaient chez Facebook ». Pourtant, « bien que peu nombreux, nous sommes bien là », ajoute-t-il avant de poursuivre : « les Noirs qui s’investissent dans cette société souhaiteraient que leur opinion soit prise en compte mais ne le voient pas se réaliser ». Pour lui, l’attitude de Facebook vis-à-vis de ses utilisateurs noirs reflète la marginalisation présente au sein même de ses équipes.

facebook communauté noire
Un extrait de la lettre écrite par Mark Luckie. © Capture d’écran Facebook.

« Dans ma boîte, j’ai entendu beaucoup trop de récits de collègues noirs se plaignant de certains responsables ‘hostiles’ ou ‘agressifs’ alors qu’ils avaient simplement partagé leurs pensées ». Il cite également l’exemple d’employés qui auraient été « accostés de manière plus agressive que nécessaire par la sécurité du campus ». « Pour une entreprise dont la famille de produits affecte directement la vie de 2,5 milliards de personnes dans le monde, la représentation et l’inclusion devraient revêtir la plus grande importance pour tous », conclut-il. « La diversité définit notre image et nos relations externes. C’est pourquoi il est important que l’inclusion soit méthodiquement tissée dans la structure de la compagnie. »

Un témoignage applaudi mais nuancé

Si le message de Mark Luckie a été applaudi sur les réseaux, certains félicitant le « courage » dont l’employé a fait preuve pour « partager son expérience », certaines accusations ont par ailleurs été balayées. Notamment par Carl Smith, se présentant lui-aussi comme un employé noir travaillant chez Facebook. « M. Luckie ne parle pas au nom de nous tous. De manière ironique, Mark et moi-même avons commencé le même jour chez Facebook. Je suis toujours là », a-t-il écrit en commentaire de la lettre postée sur Facebook. « Depuis 2016, le réseau social a vu le nombre de ses employés noirs tripler », affirme-t-il. « Je me sens accueilli, entendu et respecté. J’ai vraiment le sentiment que mon travail a un impact », poursuit-il avant de partager une réunion positive et enrichissante avec sa manager.

 

facebook capture d'écran
© Capture d’écran Facebook.

Lire aussi > Facebook accusé de cibler uniquement des hommes avec des offres d’emploi

De là à dire que Facebook est parfait, « bien sûr que non », admet Carl Smith. « Mais nous n’avons jamais eu peur de l’admettre. » Comme le rapporte l’AFP, un rapport sur la diversité publié en juillet confirmait que le nombre d’employés noirs était monté de 4 à 8% dans les activités de ventes de l’entreprise fondée par Mark Zuckerberg. « Mais nous continuons à avoir des difficultés à recruter des Noirs et des Hispaniques dans les emplois techniques et d’encadrement », avait reconnu à l’époque la responsable de la diversité Maxine Williams.

CIM Internet