Paris Match Belgique

5 résolutions pour un Noël plus écolo

noel ecolo

En 2018, Noël sera sous le signe du durable et du zéro déchet. | © Unsplash / Rawpixel

Société

Des calendriers de l’Avent à la décoration en passant par l’emballage des cadeaux, tour d’horizon des grandes résolutions pour un Noël plus écolo.

Couronnes, guirlandes lumineuses, boules kitsch… L’an dernier, l’esprit de Noël s’accompagnait d’une décoration chic et festive, où les paquets cadeaux trônaient fièrement sous des sapins « bling-bling » et imposants. Si la tradition entend bien conserver ses indémodables, Noël compte bien adopter cette année la tendance du durable et du zéro déchet.

Sapin naturel ou artificiel ? Guirlandes classiques ou électriques ? Jouets neufs ou d’occasion ? Face à l’émergence des initiatives qui plaident pour une consommation consciente et raisonnée, de plus en plus font le choix de consommer moins et mieux. À l’arrivée des fêtes de fin d’année, certains se débarrassent d’anciennes habitudes pour apprendre à célébrer la tradition autrement, et de manière plus responsable. Des calendriers de l’Avent à la décoration en passant par l’emballage des cadeaux, tour d’horizon des grandes résolutions pour un Noël plus écolo.

Faire sa propre déco

Quand on pense green et durable, on s’imagine tout de suite une ambiance sans sapin, sans lumières et sans étoiles dorées. En d’autres termes, un Noël triste et sans intérêt. Pourtant, il existe de nombreuses alternatives écologiques qui n’ont rien à envier aux décorations classiques. Si une pyramide de livres, une structure en bois ou une simple plante verte peuvent aisément prendre des allures de « beau sapin roi des forêts », ceux qui ne peuvent se passer de ses épines et de son odeur boisée pourront toujours acheter leur conifère dans un pot, afin de le replanter dans son jardin une fois passées les fêtes.

Lire aussi > 5 idées futées pour un sapin de Noël… sans sapin

sapin noel ecolo
© Pexels / Abstract Antique Art

Cueillette de branches et de feuilles, récupération de déchets alimentaires, peinture, coloriage et bricolage… Côté déco, tous les moyens sont bons pour éviter de racheter des objets neufs ou à base de plastique. Pour décorer le sapin, l’origami peut notamment servir à fabriquer des petits anges, des étoiles ou des flocons de neige à base de papier blanc ou coloré. Des rondelles d’agrumes séchées peuvent également faire office de boules ou, ficelées avec des bâtons de cannelle, de guirlandes home made et 100 % originales. Enfin, que les amateurs de tricot ou de pâte à sel ne se gênent pas pour confectionner leurs propres objets décoratifs. Quant aux couronnes, il suffit de partir en balade pour récolter des brindilles, des branches de sapin, des feuilles séchées ou encore des pommes de pin pour créer une couronne de Noël qui sort de l’ordinaire.

couronne noel
Fabriquer sa propre couronne de Noël ? Rien ne plus facile. © Unsplash / Jez Timms

Acheter éthique et d’occasion

D’ici quelques années (qui sait ?), offrir un objet flambant neuf sera presque devenu has been. À l’ère de la surconsommation et de l’obsolescence programmée, la tendance est à la récup’ et à la seconde main. Un message de plus en plus porté par les associations qui luttent contre le gaspillage. Réparer plutôt que jeter, encourager l’achat d’occasion ou local, allonger la durée de vie des produits, c’était notamment le credo du « Green Friday », l’anti-Black Friday auquel ont participé 150 enseignes cette année.

Lire aussi > Lego veut devenir durable (mais n’y est pas encore)

Plutôt que de sauter sur les promotions des grands magasins de jouets ou d’électroménager, on opte pour les boutiques de seconde main qui regorgent de cadeaux originaux et d’occasion, du rayon musique à celui des vêtements en passant par les jeux de société. Côté bouquin, on privilégie les librairies indépendantes, solution alternative à l’empire amazonien et aux grandes chaînes. Pour les enfants, exit les jouets en plastique. On préfère les trottinettes, instruments de musique et autres dinettes en bois. Pour les plus grands, on mise sur les cadeaux d’expérience pour éviter de collectionner les objets (parfois inutiles) : places de cinéma, de concert ou de théâtre, cours de yoga ou de karaté, week-ends insolites, etc. Un cadeau d’autant plus convivial qu’il est souvent partagé !

jouets bois ecolo
© Flickr / Oliver Degabriele

Dire adieu aux emballages jetables

On se souvient d’une époque plus ou moins lointaine où, juste après l’euphorie des cadeaux et des embrassades familiales, on s’attelait à ramasser les dizaines d’emballages éparpillés sur le sol pour les chiffonner en boule et les expédier… à la poubelle. Avec la mode zéro déchet, nombreux sont ceux qui cette année entendent bien faire la guerre au papier glacé. Au pied du sapin, exit les emballages cadeaux pailletés et plastifiés. On privilégie le papier recyclé (kraft, journaux, boîte à chaussures, sacs réutilisables, anciens emballages des années précédentes…) ou le tissu pour un effet plus esthétique. Pour ceux qui veulent miser sur l’originalité, restent les pots en verres (décorés et personnalisés), les chiffons usés ou les vêtements type jeans ou vieux tee-shirts. Pour un effet chic et plus travaillé, optez pour le « furoshiki », la technique japonaise qui transforme un carré de tissu en un emballage élégant et écologique. Et pour remplacer le ruban adhésif, préférez la ficelle de jute ou de coton que vous pourrez réutiliser à chaque occasion.

Lire aussi > 10 marchés de Noël alternatifs et éthiques à Bruxelles

cadeaux emballages noel
© Instagram / lilyhrard

Inventer son calendrier de l’Avent

Il y a tout juste un an, on proposait déjà des calendriers alternatifs aux blasés du chocolat. Peu importe ce que l’on aura envie de s’offrir cette année, le tout sera de fabriquer soi-même son calendrier de l’Avent. Et en mode zéro déchet, s’il vous plaît. En bois, en tissu ou en rouleaux de papier toilette, toutes les idées sont les bienvenues pour fabriquer un calendrier de dernière minute. Pendus à une simple ficelle, des petits sacs en tissu pourront être garnis de douceurs sucrées ou salées et selon les goûts et les couleurs. Comme suggéré ici, le bocal en verre peut aussi faire l’affaire, rempli de bouts de papier « sur lesquels vous écrirez des mots gentils, proposerez des activités, ou offrirez des services ». C’est vrai après tout, les mots doux et les tendres affections sont parfois plus efficaces que les cadeaux.

Lire aussi > 10 idées cadeaux pour un Noël écolo

Et si on ne le fait pas pour soi, on peut aussi opter pour le calendrier de l’Avent inversé. Une initiative qui propose d’ajouter chaque jour jusqu’à Noël un objet utile (produits d’hygiène, boîtes de conserve, petit vêtement chaud type chaussettes, bonnet, ou écharpe, biscuits, livres, etc.) et de l’offrir à une personne dans le besoin. Plusieurs associations proposent ainsi cette idée afin de venir en aide aux sans-abri ainsi qu’aux migrants, pour un Noël engagé et solidaire.

calendrier de l'avent
© Pixabay / Congerdesign

S’éclairer intelligemment

Parce que, sans ses lumières, Noël perd un peu de sa magie, difficile de se débarrasser complètement des guirlandes et autres décorations luminescentes. Alors pour limiter les dégâts de l’électricité, on favorise les LED. Plus économes, plus résistantes et plus solides, ces ampoules consomment environ 35 fois moins d’énergie qu’une ampoule incandescente traditionnelle et jusqu’à sept fois moins qu’une ampoule basse consommation. Avec une durée de vie bien plus longue que les ampoules classiques (jusqu’à 20 ans pour certaines), elles pourront facilement être réutilisées pendant plusieurs Noël d’affilée. Aussi, n’ayez plus peur d’illuminer vos sapins ou vos tringles de rideaux car les LED ont l’avantage de ne pas chauffer, ni de brûler au toucher.

CIM Internet