Paris Match Belgique

Discrètement, l’Egypte restreint la vente de gilets jaunes

gilets jaunes

Les restrictions resteraient en vigueur jusqu'à la fin janvier, alors que l'anniversaire de la révolte égyptienne est le 25 janvier. | © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Société

Par crainte de voir les opposants imiter les manifestants français, les autorités égyptiennes ont restreint la vente de gilets jaunes.

Les gilets jaunes français, symboles du mécontentement face à la politique de Macron, pourraient-ils donner l’exemple à d’autres populations ? En Egypte, les autorités ne sont pas prêtes à prendre le risque. Craignant que des opposants ne tentent de copier le mouvement français lors de l’anniversaire du soulèvement populaire égyptien de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir, elles ont même restreint la vente des gilets réflechissants jaunes, ont indiqué des responsables de la sécurité et des détaillants, cités par La Presse.

Lire aussi > Augmentation du smic, défiscalisation des heures sup’ : les annonces d’Emmanuel Macron

Les revendeurs d’équipements de sécurité industrielle auraient reçu pour instruction de ne pas vendre de gilets jaunes aux acheteurs occasionnels et de limiter les ventes de gros à des sociétés autorisées, uniquement après avoir obtenu le feu vert de la police. Les responsables ont précisé que ceux qui n’obéiraient pas à cette instruction seraient punis. Alors que six détaillants du centre-ville de Caire ont indiqué qu’ils ne vendaient plus de gilets jaunes et deux ont refusé d’en vendre, quatre autres ont affirmé à Associated Press que la police leur avait interdit de le faire.

Les restrictions resteraient en vigueur jusqu’à la fin janvier, ont affirmé les responsables de la sécurité qui ont pris la parole sous condition d’anonymat. Pour éviter toute commémoration massive du soulèvement du 25 janvier 2011, les autorités égyptiennes déploient depuis plusieurs années de forts contingents de policiers et de soldats à travers le pays. En 2015, cet anniversaire avait fait 20 morts, dont un policier, lors de heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

Mots-clés:
Egypte gilets jaunes
CIM Internet