Ce qu’il faut savoir sur la fusillade à Strasbourg

fusillade

L'évacuation du centre-ville de Strasbourg a été entrepris vers 01h30 du matin mercredi. | © Sébastien BOZON / AFP

Société

Quatre personnes ont été tuées lors d’une fusillade à proximité du populaire marché de Noël de la ville alsacienne mardi soir.

 

Mardi soir, un homme a ouvert le feu à proximité du marché de Noël de Strasbourg dans le secteur de la rue des Grandes Arcades et de la rue des Orfèvres. « Il y a eu des coups de feu et des gens couraient un peu partout (…) ça a duré une dizaine de minutes », a déclaré un commerçant interrogé par BFMTV. L’attaque, dont l’auteur est toujours en fuite, a fait quatre morts et une dizaine de blessés, selon le dernier bilan. L’évacuation du centre-ville de Strasbourg a été entrepris vers 01h30 du matin mercredi, alors que plusieurs centaines des personnes étaient confinées en raison d’une opération policière en cours pour localiser le tireur. « Merci à tous de rester chez vous en attendant une clarification de la situation », a tweeté Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg.

Lire aussi > Cherif Chekatt a été abattu à Strasbourg : que signifiait la marque sur son front ?

La police de Strasbourg a donné des instructions à la population pour évacuer le centre-ville de Strasbourg par le nord de la cité, sans prendre la direction du quartier Neudorf bouclé, d’où est originaire le tireur présumé. Les forces de l’ordre ont demandé aux personnes quittant le périmètre de sécurité de conserver leur sang froid. Les transports publics sont suspendus et le trafic des automobilistes est déconseillé.

strasbourg
© SEBASTIEN BOZON / AFP

Le tireur toujours en fuite

« L’auteur des faits, fiché S, est activement recherché par les forces de l’ordre. 350 policiers et gendarmes sont toujours mobilisés sur le terrain, appuyés par des moyens aériens et par les équipes du Raid, de la BRI et de la force Sentinelle », a indiqué la préfecture dans un communiqué. L’auteur présumé, un homme de 29 ans né à Strasbourg, est connu de la police française qui comptait l’intercepter le matin même du drame pour des faits de « droit commun ». Mais les autorités ont trouvé son habitation vide, les perquisitions permettant en revanche de découvrir des grenades. Le suspect a été blessé après la fusillade, mais n’a pas été localisé depuis.

Lire aussi > Après avoir empêché une fusillade, un agent de sécurité noir est tué par la police

La police allemande contrôlait mercredi plusieurs points de passage à la frontière française, à la suite de la fusillade survenue à Strasbourg mardi soir. Ces contrôles ont notamment lieu à Kehl, Iffezheim, Vieux-Brisach et Rheinau, a fait savoir un porte-parole de la police. Les travailleurs frontaliers sont confrontés à un rallongement du temps de parcours jusqu’à 1h30. Le pont piétonnier et cycliste qui enjambe le Rhin et relie Strasbourg à Khel est aussi contrôlé. La France mobilise 350 policiers et gendarmes sur le terrain pour retrouver l’auteur, en fuite. D’après BFMTV, il se serait enfui à bord d’un taxi, qui l’aurait déposé près d’un commissariat du quartier Neudorf.

strasbourg
Des policiers allemands contrôlent tous les véhicules à la frontière franco-allemande. © Christoph Schmidt/dpa

Enquête

Après évaluation de la situation, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Les investigations sont confiées à plusieurs services d’enquête: la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Marché de Noël fermé

Le traditionnel marché de Noël de Strasbourg qui a connu dans le passé des menaces d’attentat, est protégé en permanence par un important dispositif de surveillance. La ville abrite par ailleurs le siège du Parlement européen. Il sera fermé mercredi mais rouvrira par la suite, a en outre indiqué le maire de la ville. « Les drapeaux seront mis en berne et un registre de condoléances sera proposé aux Strasbourgeois à l’Hôtel de Ville », a encore communiqué l’élu.

Lire aussi > Patrick Bruel, M. Pokora, Louane… L’émotion des stars après la fusillade à Strasbourg

Cette fusillade intervient alors que la France vit sous une menace terroriste élevée depuis la vague d’attentats djihadistes sans précédent qui a fait 246 tués depuis 2015. La France a été frappée deux fois cette année au cours d’attaques qui ont fait cinq morts.

Avec Belga

CIM Internet