Gilets jaunes à Bruxelles, acte III : L’entrain diminue, des tensions persistent

Gilets jaunes

Le blocage des forces de l'ordre a irrité les gilets jaunes, et le ton est monté vers 14h40. | © BELGA PHOTO HATIM KAGHAT

Société

Un nombre moins important de manifestants s’est déplacé ce 15 décembre. Le blocage de policiers a fait escalader les tensions aux alentours de 14h40.

 

Ce samedi 15 décembre, troisième jour de manifestation pour les gilets jaunes à Bruxelles. Le rendez-vous était fixé à 13 heures sur la place du Luxembourg. Pour la première fois, le mouvement avait demandé l’autorisation de manifester dans les rues de la capitale, mais cela n’a pas empêché les autorités de chasser des manifestants dès 12h30, après avoir opéré des contrôles d’identité, racontent nos confrères de La Libre. La situation est restée calme en dépit de quelques accrochages, estime la DH.

Lire aussi > Les gilets jaunes auront-ils raison des achats de Noël ?

Encadrés

Le groupe, au départ composé d’une centaine de manifestants (contre 1 000 le 8 décembre), selon nos confrères de La Libre, s’est ensuite dirigé vers Art-Loi, flanqué de policiers. Ils ont d’abord dû se cantonner aux trottoirs. Ils scandaient des slogans concernant les politiques sociales, assortis de « Michel, démission » » Des slogans identitaires ont également été entendus. La DH envisage que des membres du parti d’extrême droite Nation aient intégré la mobilisation de ce samedi. Les gilets jaunes ont dénoncé cette récupération de la mouvance d’extrême droite.

Lire aussi > Les trois grandes colères des Belges

Le blocage des forces de l’ordre a irrité les gilets jaunes, et le ton est monté vers 14h40, les gilets jaunes prenant les policiers à parti. Aux alentours de 15 heures, un groupe plus important a rejoint le groupe, rapporte la DHLe nombre exact reste inconnu. La rue Belliard a été bloquée quelques instants par les manifestants, qui sont ensuite retournés vers la place du Luxembourg. Elle s’est terminée vers 16h30 dans le calme, et des gilets jaunes ont même remercié les forces de l’ordre.

Gilets jaunes
15 décembre, centre de Bruxelles © BELGA PHOTO HATIM KAGHAT

Acte V France

En France se déroulait « l’acte V » des gilets jaunes. Les manifestants étaient également nettement moins nombreux que lors de l’acte IV, et la situation plus calme. Selon Le Monde, ils étaient environ 3 000 à Paris (contre 10 000 la semaine dernière). Selon le ministère de l’intérieur, 33 500 manifestants ont été dénombrés dans toute la France, contre 77 000 comptabilisés à la même heure samedi dernier. Un conducteur est décédé aux abords d’un barage, près de la frontière belge.

 

CIM Internet