« Marche contre Marrakech » : Plusieurs milliers de personnes se dirigent vers Schuman

marche marrakech

Après une nouvelle manifestation des "gilets jaunes" hier, les policiers bruxellois vont de nouveau être mis à contribution. | © BELGA PHOTO / HATIM KAGHAT.

Société

Le rassemblement devrait en toute logique rester statique et se limiter au rond-point Schuman.

La « marche contre Marrakech », à l’appel d’associations de droite et d’extrême droite flamandes opposées au pacte de l’ONU sur les migrations, a bien lieu cet après-midi à Bruxelles, mais sous la forme d’une manifestation « statique », tout comme une contre-manifestation qui se tient dans le centre-ville. La marche, organisée par plusieurs associations de droite et d’extrême droite flamandes comme KVHV, NSV, Schild & Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren, qui dénoncent le pacte de l’Onu sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech (Maroc), avait dans un premier temps été interdite par le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, et par le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close (tous deux PS). Tout comme une contre-manifestation à l’appel d’une quarantaine d’organisations sur fond de possible irruption de hooligans.


Lire aussi > Malgré les tensions, le Pacte sur les Migrations sera adopté ce lundi à Marrakech

« Aucun débordement » ne sera toléré

Mais le Conseil d’État a suspendu vendredi soir l’interdiction des manifestations défavorables et favorables au pacte des Nations unies sur les migrations.

Prenant acte de la décision du Conseil d’État, les autorités bruxelloises ont prévenu samedi dans un communiqué qu’elles ne tolèreraient « aucun débordement » et que la police prendrait toutes les mesures nécessaires pour maintenir l’ordre sur le territoire de la Région.


Les manifestants ont commencé à arriver ce dimanche aux alentours de 12h. On pouvait décompter à cette heure quelque 200 personnes à la gare centrale au coeur de Bruxelles. Un premier groupe de manifestants de la marche contre Marrakech s’est mis en branle dimanche, vers 11h50, depuis la gare de Bruxelles-Central en direction de la place Schuman. Plusieurs milliers de personnes seraient présentes et marcheraient vers le rond-point Schuman aux alentours de 12h30. Des pétards et fumigènes sont aperçus et entendus.


Lire aussi > Les trois grandes colères des Belges

Sur la page Facebook de l’événement, quelque 12 000 personnes avaient annoncé leur intention d’y participer alors que 36 000 autres manifestaient de l' »intérêt ».

Avec Belga

CIM Internet