Sexisme : Une publicité des galeries Lafayette provoque l’ire d’une élue parisienne

Sexisme : Une publicité des galeries Lafayette provoque l’ire d’une élue parisienne

Sexisme

En 2017 la mairie de Paris a voté l'interdiction de publicité sexiste et/ou discriminatoire sur ces panneaux. | © Twitter @Hélène Bidard

Société

L’image, utilisée depuis 1990 par la marque Aubade, a été retirée deux jours plus tard. Mais d’après l’Express, simplement parce que l’affichage arrivait à terme. 

 

Une bâche de large de plusieurs mètres montrant une paire de fesses en culotte Aubade, accompagnée du slogan « Parlez-vous Aubade ? » a provoqué l’ire de l’élue Hélène Bidard, adjointe chargée de l’égalité femmes hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains à la mairie de Paris. « Sérieusement les #GaleriesLafayette, en 2018, en pleine vague #Metoo et à quelques jours de #Noël, vous n’avez rien de mieux à afficher que les fesses d’une #femme sans visage ?! Je demande le retrait immédiat de cette campagne #sexiste !!! » a-t-elle publié sur Twitter.

Lire aussi > Pépite Sexiste : Le compte qui dénonce les publicités stéréotypées

Vive colère

Selon L’Express, Bidard aurait en plus du tweet envoyé un courrier au président du directoire du groupe Galeries Lafayette, Philippe Houzé, qui disait : « Je tiens à vous faire part de ma vive colère à voir votre enseigne faire le choix d’afficher une telle publicité sexiste et stéréotypée, réduisant les femmes à un morceau de corps et à un objet sexuel, alors qu’en 2017 la mairie de Paris avait voté l’interdiction de publicité sexiste et/ou discriminatoire sur ces panneaux« .

Lire aussi > Quand Amazon se débarrasse d’une intelligence artificielle sexiste

Polémiques

Ceci dit, la tirade de l’élue parisienne sur une image phare de la marque Aubade a été loin de faire l’unanimité, y compris parmi les féministes. De nombreux internautes ont accusé Bidard de puritanisme.

L’image, utilisée depuis 1990 par la marque Aubade, a été retirée deux jours plus tard. Mais d’après les médias français, surtout parce que la période d’affichage arrivait à terme. Désormais, la large bâche affiche une publicité pour parfum.

CIM Internet