L’effet Bolsonaro : Au Brésil, les couples homosexuels se dépêchent de se dire « oui »

L’effet Bolsonaro : Au Brésil, les couples homosexuels se dépêchent de se dire « oui »

Bolsonaro

Les mariages de même sexe ont augmenté de 25% au Brésil et de 42% à São Paulo, la plus grande ville du pays, par rapport à l’année dernière.  | © AFP PHOTO / Nelson Almeida

Société

À quelques semaines de l’investiture de Jair Bolsonaro, 40 couples gays et lesbiens se sont mariés le même jour à Sao Paulo. 

 

Les idées ultra conservatrices du futur président brésilien ne sont un secret pour personne. Tout au long de sa compagne, Jair Bolsonaro a émis de nombreuses remarques misogynes et homophobes. Fin septembre, des milliers de femmes et LGBT+ défilaient dans les rues afin que Bolsonaro ne soit pas élu. Sans succès, puiqu’il a remporté (sans surprise) son élection ce 28 octobre. À quelques semaines de l’investiture de l’ancien militaire (le 1er janvier), 40 couples homosexuels se sont dit « oui » à Sao Paulo. D’abord par opposition aux idées conservatrices du futur chef d’État. Ensuite parce qu’ils craignent qu’une fois ce dernier au pouvoir, ce droit leur soit retiré.

Lire aussi > « Non, pas lui ! » : Au Brésil, des milliers de femmes défilent contre le candidat misogyne Jair Bolsonaro

Craintes

« Bien sûr que nous nous aimons mais nous faisons un acte politique. Nous voulons montrer au monde que nous ne cautionnons pas les idées du nouveau président ». Bolsonaro a en effet enchaîné les déclarations controversées sur les mois ayant précédé son élection. Il a ouvertement fait l’apogée des dictatures et a régulièrement défrayé la chronique avec des déclarations homophobes, racistes et sexistes. Se déclarant ouvertement « fier homophobe », Jair Bolsonaro avait en 2011, déclaré dans une interview préférer avoir un fils mort que gay. Pendant sa campagne, il s’est également engagé auprès de l’Église catholique brésilienne à défendre et promouvoir «  le vrai sens du mariage, c’est-à-dire l’union d’un homme et d’une femme ».

Bolsonaro
Une interdiction totale de ces mariages serait dans les faits difficile à mettre en place, car Bolsonaro n’a (pour le moment) pas assez d’appuis parlementaires. © EVARISTO SA / AFP

Lire aussi > Élection de Bolsonaro : « Le peuple de Raoni est en danger »

Suite à l’élection de l’ancien militaire, de nombreux LGBT+ craignent pour leurs droits. Selon The Guardianles mariages de même sexe ont augmenté de 25% au Brésil et de 42% à São Paulo, la plus grande ville du pays, par rapport à l’année dernière. Ceci dit, un professeur de droit interrogé par le média britannique estime qu’une interdiction totale de ces mariages serait dans les faits difficile à mettre en place, car Bolsonaro n’a (pour le moment) pas assez d’appuis parlementaires.« Mais rien n’est gravé dans le marbre », prévient-il.

 

CIM Internet