Paris Match Belgique

Désormais, les Saoudiennes seront notifiées de leur divorce par SMS (et c’est une victoire)

Arabie saoudite

Image d'illustration. 2009, des femmes musulmanes marchent devant la mosquée Nabawi (la mosquée du prophète) dans la ville sainte d’Al Madina. | © EPA/YAHYA ARHAB

Société

La directive, mise en œuvre ce dimanche 6 janvier, vise à mettre fin à une tendance dramatique dans le pays, où de nombreuses femmes ne sont pas informées de leur propre divorce par leur mari. 

 

Depuis ce dimanche 6 janvier, les  tribunaux saoudiens ont la responsabilité d’informer les femmes de leur divorce par message. La mesure vise à mettre fin aux « divorces secrets » dans le pays, un événement (trop) courant lors duquel des femmes ne sont pas informées du terme de leur mariage par leur mari.

Lire aussi > Arabie Saoudite : Pour la première fois, une femme présente le journal télévisé sur la chaîne nationale

Connaître leurs droits

« La nouvelle mesure garantit que les femmes obtiennent leurs droits lorsqu’elles divorcent. Elle garantit également que toute procuration émise avant le divorce ne fasse pas l’objet d’un emploi abusif », a déclaré à Bloomberg l’avocat saoudien Nisreen al-Ghamdi. Lorsqu’elles n’étaient pas informées de leur état matrimonial, les femmes se retrouvaient régulièrement incapables de défendre leurs droits (pensions alimentaires, par exemple).

Arabie saoudite
Illustration. Une femme saoudienne prend des photos avec son téléphone portable lors du Championnat Saudia Ad Diriyah E-Prix Formule E 2018 à Riyadh, le 15 décembre 2018  ©  Photo par FAYEZ NURELDINE / AFP

Lire aussi > En Arabie saoudite, des féministes sont torturées

La directive fait partie d’une série de mesures prises dans le cadre du programme de réformes économiques et sociales du prince Mohammed ben Salmane. Il a récemment accordé le droit de conduire aux femmes et leur a concédé des places autrefois réservées aux hommes dans la sphère publique. Mais ce programme est régulièrement qualifié de miroir aux alouettes par les défenseurs des droits de l’homme dans le pays, en raison des nombreuses restrictions et injustices qui continuent de viser les femmes, ainsi que les nombreuses atteintes aux droits de l’homme perpétrées par la monarchie absolue.

Lire aussi > L’Arabie saoudite admet pour la première fois la préméditation du meurtre de Jamal Khashoggi

CIM Internet