Paris Match Belgique

Quand des scientifiques indiens dénigrent une théorie d’Albert Einstein

Einstein

Ssi la plus grande démocratie au monde est riche de scientifiques éminents, il y a également au sein de celle-ci une tendance à remplacer la science par des mythes, ce qui a mené à une culture marginale de "pseudoscience". | © imago/United Archives

Société

Lors du Congrès de la science indien, plusieurs scientifiques ont remis en question des découvertes d’Isaac Newton et d’Albert Einstein. 

 

Lors du Congrès de la Science indien, la religion et mythologie hindoues ont été utilisés comme prétexte pour remettre en question plusieurs principes de la science. Un scientifique d’une université de l’État du Tamil Nadu, dans le sud du pays, a déclenché une polémique en affirmant aux participants qu’Isaac Newton et Albert Einstein avaient tous les deux tort et que les ondes gravitationnelles devraient être renommées « Ondes de Narendra Modi ». Le Dr KJ Krishnan aurait également déclaré que Newton n’avait pas « compris les forces répulsives gravitationnelles » et que les théories d’Einstein étaient « trompeuses », rapporte BBC News

Lire aussi > Quand le cinéma utilise (mal) la théorie de la relativité d’Einstein

Critiques

Et les deux scientifiques reconnus ne sont pas les seuls à avoir vu leur recherches discréditées par les fervents religieux. Le responsable d’une université du sud de l’Inde a également cité un ancien texte hindou comme preuve que les cellules souches avaient été découvertes en Inde il y a des milliers d’années.  G Nageshwar Rao, vice-chancelier de l’Université d’Andhra, a d’autre part déclaré qu’un roi démoniaque de l’histoire hindoue, Ramayana, disposait de 24 types d’aéronefs et d’un réseau de pistes d’atterrissage au Sri Lanka.

Modi
©  Sanjeev Verma/Hindustan Times

Ces déclarations ont déclenché de nombreuses critiques dans le pays, de nombreux intellectuels affirmant que si la lecture des textes était bénéfique et porteuse de messages philosophiques, leur donner une valeur scientifique n’a « aucun sens »Les responsables du Congrès ont quant à eux exprimé des inquiétudes « certaines » sur les déclarations : « Nous n’adhérons pas à leurs points de vue et ne nous distancons de leurs commentaires. C’est regrettable (…) Ce genre de déclaration de la part de personnes responsables est très inquiétant », a déclaré à l’AFP Premendu P. Mathur, secrétaire général de l’Indian Scientific Congress Association.

Lire aussi > Trump déclare avoir un « instinct naturel pour la science »

Comme l’explique un expert de la BBC, si la plus grande démocratie au monde est riche de scientifiques honorables, elle a également une tendance à remplacer la science par des mythes, ce qui a mené à une culture marginale de « pseudoscience ». Et la tendance se serait empirée sous Narendra Modi. En 2014, ce dernier a déclaré sans preuve tangible que la chirurgie esthétique était pratiquée en Inde il y a plusieurs milliers d’années.

CIM Internet