Paris Match Belgique

Sophie Turner remet à sa place un animateur qui jugeait les maladies mentales « à la mode »

sophie turner

La comédienne en 2017. | © CHRIS DELMAS / AFP.

Société

Elle dénonce la stigmatisation des maladies mentales.

Alors que Will Poulter, un des acteurs de Black Mirror : Bandersnatch, affirmait récemment qu’il quittait Twitter pour préserver sa santé mentale, le débat fait rage au Royaume-Uni. Sophie Turner, connue pour son rôle de Sansa Stark dans Game of Thrones, a sèchement répondu à l’animateur anglais Piers Morgan, lequel a sur Twitter souscrit à l’idée que les célébrités auraient pour projet de rendre les maladies mentales « tendances ».

Lire aussi > Sophie Turner de Game of Thrones est critique de saucisses sur Instagram

Une série de tweets virulents

« Ou peut-être qu’elles profitent de leur exposition pour en parler et contribuer à la déstigmatisation des maladies mentales, lesquelles affectent une personne sur quatre au Royaume-Uni chaque année. Mais allez-y, astreignez-les au silence. Connard », a d’abord tweeté la comédienne en réponse à l’animateur.


Sophie Turner s’est ensuite lancée dans une série de tweets, visant à déstigmatiser les maladies mentales. « Les gens qui pensent que c’est acceptable de faire blagues là-dessus, j’ai vraiment l’impression que vous êtes chanceux, car vous ne comprenez pas, ou ne pouvez pas comprendre, ce que cela fait d’avoir un proche qui en souffre », commence l’actrice, qui précise que « la dépression est la deuxième cause de mortalité dans les pays riches d’Europe et d’Amérique ». Un triste constat que la comédienne met sur le dos des « préjugés » suscités par les maladies mentales.


« Si nous pouvions tout simplement parler de nos expériences, ou de celles de nos proches, nous aiderions ceux qui en souffrent à se sentir moins seuls. Ouvrons le dialogue », poursuit Sophie Turner dans un troisième tweet.

Lire aussi > Un acteur de « Bandersnatch » quitte Twitter pour sa « santé mentale »

Dans son dernier message, l’actrice britannique s’est directement adressée à celles et ceux qui souffrent. « Vous n’êtes pas seuls, vous pouvez gérer votre maladie et les gens qui se moquent sont minoritaires … à la différence de vous. Vous êtes aimés et soutenus », a-t-elle conclu. Des publications qui ont chacune généré plusieurs milliers de retweets.

CIM Internet