Paris Match Belgique

Que célèbrent les Irlandais à la Saint-Patrick ?

La fête du 17 mars est célébrée partout dans le monde, mais d'où vient-elle ? | © ©Belga

Société

Chaque année, le 17 mars, la Saint-Patrick est célébrée en Irlande et partout dans le monde sous des flots de Guinness. Au-delà du vert, des trèfles et de la bière, ce grand rendez-vous était avant tout une célébration religieuse.

 

Les capitales du monde entier se vêtiront de vert à l’occasion de la fête du saint favori des amateurs de bière, Saint-Patrick. Si sa renommée se base sur le vert et les trèfles à la boutonnières, cette fête était à la base tout ce qu’il y a de plus sérieux.

À l’origine, la célébration rend hommage à l’ecclésiastique qui a évangélisé l’Irlande au Ve siècle. Décédé le 17 mars 461, ce saint n’était pas Irlandais mais Écossais, né sur le sol américain. À l’âge de 16 ans, il aurait été capturé par des Irlandais et amené sur l’île où il fut réduit en esclavage. Après six ans où il pria intensément, il revint en Écosse. Quadragénaire, il revint en Irlande pour fonder des couvents et des monastères dans toute l’île.

Lire aussi : Holi Festival, les couleurs sacrées de l’Inde

Pourquoi un trèfle ?

La légende veut que Saint-Patrick ait utilisé le trèfle pour expliquer le concept complexe de la Sainte Trinité au cours d’un de ses sermons. En vérité, la couleur de prédilection de Saint-Patrick n’était pas le vert mais le bleu ! La couleur émeraude a fait son apparition en 1798 pendant la rébellion irlandaise quand la plante à quatre feuilles est devenue le symbole du nationalisme.

Une autre rumeur raconte que le patron d’Irlande aurait chassé les serpents d’Irlande. Impossible, selon le National Geographic, il n’y aurait jamais eu de serpents sur l’île.

Lire aussi :  Le tour du monde du carnaval

Une pause pendant le Carême

Le 17 mars tombe pendant le Carême, une période de jeûne et d’abstinence pour certains chrétiens. Jusqu’en 1961, une loi imposait aux pubs d’Irlande de fermer ce soir-là. Aujourd’hui, il est de tradition de rompre le Carême pendant toute la journée et partout dans le monde. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas Dublin, la capitale d’Irlande, qui abrite la plus grande parade pour la Saint-Patrick, mais New York ! Avec plus de deux millions de spectateurs sur la Cinquième avenue, Big Apple est devenue le sanctuaire dédié à Saint-Patrick. La statue de l’évêque évangélisateur de l’Irlande est ainsi promenée sur un char décoré aux couleurs nationales.

CIM Internet