Déguisés en reine des neiges, un père et son fils dansent libérés et délivrés des stéréotypes de genre

Déguisés en reine des neiges, un père et son fils dansent libérés et délivrés des stéréotypes de genre

masculinité toxique

La vidéo publiée sur Facebook est vite devenue virale. | © Captures d'écran Facebook / @orjanburoe.

Société
Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de ce père et son fils, vêtus de la robe de la princesse Elsa, qui dansent sur « Libérée, Délivrée » et envoient paître les stéréotypes de genre. 

 

La Reine des neiges continue de faire danser les enfants… et leurs parents. Le week-end dernier, Orjan Buroe, un comédien norvégien, et Dexter, son fils de 4 ans, ont imaginé une chorégraphie sur « Libérée, délivrée », la chanson culte du dessin animé de Disney sorti en 2013. Tous deux déguisés en Elsa, le personnage principal, ils se déhanchent et battent des bras dans leur salon. Le père de famille filme la scène afin d’envoyer la vidéo à la grand-mère du petit garçon. Puis il décide aussi de publier la séquence sur les réseaux sociaux. En guise de légende, Orjan écrit : « Quand maman n’est pas là, on se détend. »

Lire aussi > Gillette s’attaque à la « masculinité toxique » dans un puissant spot publicitaire, et ça ne plaît pas à tout le monde

Un phénomène qui culmine à 71 millions de vues

Rapidement, la vidéo devient virale. Sur Facebook, elle cumule aujourd’hui pas moins de 71 millions de vues et a été largement commentée partout dans le monde. Les internautes félicitent ce papa qui n’a pas peur du ridicule pour faire plaisir à son fils. Mais surtout, ils admirent les valeurs qu’il transmet à son enfant, en dépassant les stéréotypes de genre. « Pour mon fils, Elsa est un héros. Les super-héros se présentent sous plusieurs formes et les enfants ne font pas encore la distinction entre les hommes, les femmes, les noirs et les blancs […] C’est très important pour moi d’accepter son monde et d’en faire partie », a confié Orjan Buroe au Huffington Post.

Quand un internaute déclare « Ça c’est un père qui aime son enfant. Il fait TOUT CE QU’IL FAUT pour le faire sourire et lui faire passer une bonne journée », un autre commente en expliquant pourquoi ce type d’éducation peut changer une vie« Avec toi comme modèle, ton fils aura une vie super. Si j’avais eu un père comme toi, je n’aurais pas vécu les premières 27 années de ma vie dans un placard. Vous montrez l’exemple. Je vous souhaite à tous une vie extraordinaire et géniale. »

 

Une polémique inutile et une réponse parfaite

Bien sûr, la vidéo en a agacé quelques-uns, comme Piers Morgan, le journaliste britannique connu pour ses propos sexistes à répétition, qui a été piqué au vif par un titre de CBS News, qui qualifie Orjan Buroe de « meilleur papa »« Je ne vois pas en quoi cela fait de lui un ‘meilleur papa’ qu’un père qui joue au foot avec son fils, c’est ridicule », a commenté le monsieur sur Twitter. Taquin, Orjan Buroe a répliqué avec une nouvelle vidéo : on le voit faire des jongles, toujours vêtu de la fameuse robe.

Orjan Buroe a ensuite été invité pas plus tard que ce matin dans l’émission où officie Piers Morgan, « Good Morning Britain » sur ITV, et a lancé un challenge au chroniqueur : porter lui-même la robe. L’homme a gentillement décliné mais un des présentateurs a lui osé, ce qui donne une séquence assez cocasse de bon matin.


Lire aussi > Sur Twitter, ce papa dénonce la masculinité toxique dont est victime son fils

Même si la vidéo n’était pas destinée à faire passer un message, Orjan Buroe a déclaré qu’elle invite à « être soi-même » et surtout, à « se laisser aller ». Le père de famille et son fils ont envoyé valser les stéréotypes de genre et la masculinité toxique : on les remercie pour ce moment de grâce. 

CIM Internet