Paris Match Belgique

Journée mondiale du bonheur : la Norvège en tête, la Belgique progresse

C'est très simple le bonheur au fond | © http://fr.forwallpaper.com/

La Norvège détrône le Danemark comme « pays le plus heureux du monde » dans le World Happiness Report 2017, une étude internationale sur le bonheur présentée lundi à New York. La Belgique gagne une place par rapport à l’année dernière et se classe 17e.

Le World Happiness Report du Réseau des solutions pour le développement durable (SDSN) est un programme mondial lancé par les Nations unies en 2012. Il s’agit cette année de la cinquième édition de ce rapport qui tente de quantifier le bonheur des populations et leur bien-être subjectif dans l’optique de construire des sociétés plus saines et efficaces.

Le bonheur, une notion « made in Europe » ?

La Norvège arrive pour la première fois en haut du classement, suivie dans l’ordre par le Danemark, l’Islande, la Suisse, la Finlande et les Pays-Bas. Le Canada, 7e, est le premier pays non-européen dans la liste.

La Belgique se classe 17e. Elle se situe juste après l’Allemagne (16e) mais elle devance le Luxembourg (18e) et le Royaume-Uni (19e). Les Etats-Unis figurent quant à eux au 14e rang, en recul d’une place par rapport au précédent classement.
La France est 31e, l’Espagne 34e, l’Arabie Saoudite 37e et l’Italie 48e.

Lire aussi : Le clan du navigateur Alain Colas dévoile sa Polynésie intime

L’étude relève également que la Chine, malgré son fort développement économique, n’est pas plus heureuse qu’il y a 25 ans et que la notion de bonheur aux USA recule chez ses habitants. En moins de dix ans, les États-Unis ont, en effet, reculé de la troisième place à la 19ème. Les années Obama, des années peu satisfaisantes pour les Américains ?
La queue du peloton des 155 pays étudiés est formée de pays d’Afrique sub-saharienne, Soudan du Sud, Liberia, Guinée, Togo, Rwanda, Tanzanie, Burundi et République centrafricaine, qui ferme la marche. S’y ajoutent la Syrie et le Yémen, dévastés par la guerre.

C’est quand le bonheur ?

Comme le chantait Cali, « c’est quand le bonheur ? » pour la plupart des personnes interrogées ? Dans les pays « riches et développés », 80% des gens pensent que ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur mais bien la santé mentale et physique mais aussi les relations interpersonnels. Bref, être riche mais être seul ne serait donc pas une recette efficace pour sourire au quotidien. Et, toujours dans les pays développés, c’est la maladie mentale qui est citée comme première cause de misère.

« Le bonheur, c’est facile quand on y met du sien. Le bonheur, c’est comme faire, du vélo sans les mains ! » Jeff Bodart

La donne est différente dans les pays en développement où le salaire importe beaucoup plus mais où la santé mentale reste un facteur déterminant de bonheur. La perte de travail ou de mauvaises conditions de travail affectent également très fort le ressenti de bonheur.

Lire aussi : Derrière le mystérieux sourire de Mona Lisa

Le classement est établi en fonction de six facteurs: produit intérieur brut (PIB) par habitant, espérance de vie en bonne santé, liberté, générosité, aide sociale et perception de la corruption dans le gouvernement ou les affaires.

 

CIM Internet