Paris Match Belgique

Saint-Valentin : Une action « mariage rose » pour le respect des droits des amoureux

mariage

Image d'illustration. | © Unsplash/Caroline Veronez

Société

À l’occasion de la Saint-Valentin, le réseau « Amoureux, vos papiers ! » lance la campagne de sensibilisation « Mon cœur n’est pas une affaire d’État » pour sensibiliser les communes
aux droits des couples avec et sans papiers. 

Cette campagne à destination des nouvelles équipes communales a pour but de rappeler les bonnes pratiques et de décourager les mauvaises en matière de mariage et de cohabitation légale. En toile de fond, jeudi, un cortège nuptial se dirigera vers l’Hôtel de ville de Bruxelles où l’association sera reçue par l’Échevin de l’État civil, de la Population et de la Solidarité internationale Ahmed El Ktibi.

Depuis 2015, « Amoureux, vos papiers ! » soutient les couples  -avec/sans papiers – victimes des politiques migratoires belges et dénonce le harcèlement dont ils font l’objet en Belgique. Cette année, le réseau a envoyé un courrier où il demande aux communes bruxelloises et wallonnes de signer un « acte de mariage rose », s’engageant à respecter les droits des amoureux cherchant à se marier ou à vivre ensemble.

Lire aussi > Oui, la Saint-Valentin est bel et bien définitivement ringarde

En Belgique, un mariage peut être célébré lorsque l’un des futurs époux est Belge ou réside en Belgique depuis plus de trois mois. Ce qui signifie que la personne répondant à une de ces conditions peut se marier avec une personne ne venant pas de l’Union européenne sans subir d’enquête au préalable. Néanmoins, selon « Amoureux, vos papiers ! », de nombreux couples ne profitent pas de la protection qui devrait leur être accordée.

Le réseau dénonce le côté systématique des enquêtes à l’encontre des couples alors que la loi prévoit que « l’Officier d’État civil peut surseoir à la célébration du mariage dans le cas de présomptions sérieuses de fraude ».

Avec Belga

CIM Internet