Paris Match Belgique

En pleurs, une policière filme l’attaque de son fourgon par des casseurs [VIDÉO]

police

Une attaque violente. | © Capture d'écran Twitter

Société

À Lyon, un fourgon de police a été pris pour cible par des casseurs en marge d’une manifestation de gilets jaunes samedi 16 février. Filmée depuis l’intérieur du véhicule, la scène est effrayante.

« On est pris à partie et on reçoit des pavés ». Sous le bruit insupportable des projectiles lancés sur leur fourgon, deux policiers tentent tant bien que mal de se frayer un chemin en plein embouteillage. Pris pour cible par des casseurs en marge d’une manifestation de gilets jaunes à Lyon, ils filment la violente attaque depuis l’intérieur du véhicule. À mesure qu’ils avancent (lentement), la tension monte, les pavés se font plus nombreux et certains casseurs tentent de les immobiliser en se mettant sur leur trajectoire.

Lire aussi > « Ils me font chier les gilets jaunes », le coup de gueule de François Berléand

Des forces de l’ordre arrivent finalement en renfort. Avec sa vitre brisée, la policière qui conduisait le véhicule finit en pleurs. « J’ai trop eu peur », l’entend-on souffler à la fin de la vidéo, diffusée sur le compte Twitter du syndicat de police Alternative. Sur les images, certains casseurs portent des gilets jaunes, d’autres non.

La scène effrayante a rapidement suscité l’indignation en France. Le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a réagi dans la soirée, dénonçant une « violence insupportable ». « Demain, ils seront dans leur commissariat pour enregistrer la plainte d’une femme agressée ou sur le terrain pour porter secours à un commerçant braqué. Leur quotidien : nous protéger. Notre devoir : ne rien laisser passer ».

La préfecture du Rhône a condamné « avec la plus grande fermeté l’attaque de CRS hier lors des manifestations de gilets jaunes à Lyon », dans un communiqué publié dimanche matin. « Ces policiers lâchement attaqués étaient là pour protéger les manifestants. Soutien total à nos forces de l’ordre », a ajouté le préfet.

CIM Internet