Paris Match Belgique

Dans l’Oklahoma, les citoyens vont pouvoir porter des armes sans permis

armes

Image d'illustration. | © Mark RALSTON / AFP

Société

Alors que de nombreux Américains demandent une plus grande régulation des armes à feu, l’Oklahoma a récemment adopté une loi permettant le port d’armes sans permis et sans entraînement préalable. 

 

Les fervents défenseurs du deuxième amendement doivent se frotter les mains. Dans l’Oklahoma, les résidents vont être autorisés à porter des armes à feu sans permis, sans vérification des antécédents ou entraînement préalable, grâce à une nouvelle loi ratifiée mercredi par le gouverneur de cet État américain, le Républicain Kevin Stitt qui signe ici sa première loi. Cette mesure, qui entrera en vigueur le 1er novembre prochain, selon le Washington Post, a été largement adoptée au parlement local, même à l’unanimité par les Républicains de la Chambre.

Le gouverneur de cet État du centre des États-Unis a pris le pouls de ses citoyens avant de prendre sa décision. « En allant partout dans l’Etat, dans les 77 comtés, j’ai écouté les résidents dire qu’ils attendaient de nous que l’on protège leur droit à porter des armes », a déclaré Kevin Stitt lors de la cérémonie de signature mercredi. Les chiffres de la National Rifle Association indiquent qu’au moins 14 États ont approuvé une version plus ou moins similaire du port d’armes sans permis, précise le journal américain.

Lire aussi > Bonne nouvelle : Trump va interdire les controversés « bump stocks » sur les armes

Quelques exceptions

Dès novembre, toute personne âgée de 21 ans ou plus, ou de 18 ans si elle fait ou a fait partie de l’armée, est autorisée à acheter une arme et peut la porter en public sans avoir besoin de permis valide. Avec quelques exceptions tout de même : les personnes condamnées pour des crimes, les immigrés sans papiers et les mineurs en sont exclus. La loi permet également aux propriétaires privés, ainsi qu’aux universités, aux écoles et aux espaces publics, comme les zoos, d’interdire les armes à feu. Elles resteraient en outre interdites dans les bâtiments gouvernementaux.

Hasard du calendrier ou provocation. La loi a été ratifiée le jour même, où les élus de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, ont adopté à Washington une législation visant à renforcer l’encadrement des ventes d’armes aux Etats-Unis, en prévoyant un contrôle renforcé des antécédents lors des achats d’armes à feu. Et cette nouvelle législation en Oklahoma n’est pas passée inaperçue. Le groupe Moms Demand Action l’a notamment condamnée, affirmant que les Etats avec des lois similaires avaient vu « une hausse substantielle de la violence due aux armes à feu ».

CIM Internet